Le futur n’est plus ce qu’il était (une conférence de Charles Stross)

La Sortie de l'opéra en l'an 2000

J’ai passé outre mon aversion habituelle pour les médias non-écrits et j’ai visionné la toute récente présentation de Charles Stross au 34e Chaos Communication Congress, intitulée Dude, you broke the future  – tout un programme!

Abandonner le terrain aux trolls?

HAZMAT training

C’est une tendance que je suis déjà depuis quelques temps: certains de mes contacts ou amis se retirent volontairement, de façon temporaire ou définitive, des réseaux sociaux, le plus souvent face à des attaques violentes ou à une ambiance globalement toxique. Dans le même temps, je lis pas mal d’articles ou de billets d’humeur qui se plaignent que tel ou tel site est de plus en plus un repère de trolls.

 

Éloge funèbre d’un Internet libre et ouvert, par son assassin

J’avoue: c’est moi qui ai tué Internet. Oh, bien sûr, pas tout seul et pas volontairement, mais, objectivement, c’est ma responsabilité. La raison de cet aveu est à trouver dans un récent article de Slate, édition française, intitulé Notre Mai-68 numérique est devenu un grille-pain fasciste.

Il y a beaucoup à redire sur cet article, mais il met le doigt sur une tendance lourde, que ce soit pour Internet ou pour pas mal d’autres choses: si ça n’est pas pratique, ce n’est pas utilisé et, si ce n’est pas utilisé, c’est mort. Or, l’article en question souligne que nous autres, utilisateurs de base, n’allons plus sur Internet, mais sur une (petite) galaxie de sites qui n’ont plus vraiment de rapport avec la vision originelle d’Internet.

Lire plus

Jeu de rôle et open data

C’est en partie la note de Thias sur les micro-données, cumulée à mon billet d’hier sur Un dé dans la face,  qui a réveillé chez moi une réflexion qui me tourne dans la tête depuis un petit moment sur la mise en commun des bases de données qui existent dans le jeu de rôle francophone et, partant, sur l’idée d’une stratégie “open data” pour les différents sites qui les utilisent.

Pour ceux qui ne connaissent pas le principe derrière cette notion de “données ouvertes”, l’idée est de non seulement partager des données de façon ouverte et gratuite, mais aussi de définir publiquement et ouvertement la structure de ces données, de façon à en faciliter l’utilisation.

Lire plus

Flattr: bilan pour juin 2013

Je sais, c’est mal, mais mon comptable intérieur se réjouit tout de même des chiffres Flattr de juin 2013: €12.37 de revenus pour €10 de dons – encore que j’ai hésité à monter à €15, au vu du nombre de clics (36 en tout, sans compter une demi-douzaine d’autres sur des objets encore non-réclamés).

Les clics reçus sont également, il me semble, en augmentation; le système Flattr étant ce qu’il est, ça ne se reflète pas forcément dans les sommes reçues. Je me suis aussi amusé à regarder le nombre de personnes uniques qui flattrent chaque moi et le chiffre semble se stabiliser autour de 12, ce qui est pas mal, mais je soupçonne que c’est un autre indice qu’il y a peu de renouvellement. Ce qui est un peu logique, d’une certaine façon: on flattre toujours un peu les mêmes.

Lire plus

Les stats, le vampire

Bonjour, mon nom est Alias et je suis accro aux statistiques. (BONJOUR ALIAS!)

Ce n’est pas neuf. Sur mon premier site, déjà, il y avait le traditionnel compteur de visites. Ne riez pas: ça devait être aux alentours de 1992-1993. Aujourd’hui, on parle plus volontiers de Google Analytics, de Klout, de “likes” et autres PageRank. Je ne parlerai pas ici d’Alexia par pure charité.

Lire plus

OWNI pwned?

C’est la mauvaise nouvelle de la journée d’hier: les rumeurs plus qu’insistantes (à relativiser, cela dit) d’une prochaine disparition du site d’information français Owni. Une mauvaise nouvelle, mais qui ne m’étonne pas tant que cela: un site qui propose une information de qualité et des visualisations de données de haut niveau, tout cela gratuitement, sans pub ni abonnement (ni même de bouton pour faire un don), ça paraissait trop beau.

Lire plus

Mensonges, gros mensonges et statistiques

Allez hop! Un second billet pour cette journée, histoire de gaiement rebondir sur une news récente bien WTF: si l’on en croit les données Alexa, récemment mises au jour par Datatripper, ce blog serait le deuxième site francophone le plus populaire en ce qui concerne les jeux de rôle. Devant le Grog, la FFJDR et les forums comme Casus NO ou le SDEN, mais après SciFi-Universe.

Je vous laisse digérer la chose.

Lire plus