Archives rôlistes: à moi la GARDE!

C’est toujours quand on a mille douze projets sur le feu que des idées idiotes et chronophages vous tombent sur le râble. Dans le cas présent, l’idée de créer une archive en ligne pour les vieux jeux de rôle me trotte dans la tête depuis mon coup de gueule contre les sites d’abandonware peu scrupuleux et le premier jet de discussion sur une plateforme d’archivage des jeux.

Dans ce billet, j’aimerais poser des bases plus concrètes pour cette plateforme, que j’ai décidé de baptiser GARDE, pour “Grande archive rôliste dématérialisée”. Dans le jargon de mon boulot, on appelle ça des Terms of Reference.

Lire plus

Pour une plateforme d’archivage du jeu de rôle

Bon, je crois qu’on a suffisamment glosé cette dernière semaine sur les sites de “partage” de jeu de rôle, abandonware et autres warez plus ou moins assumés, si on essayait maintenant de mettre en place des solutions?

Avant toute chose, un petit mot sur mon point de vue personnel sur la question, pour ceux qui n’auraient pas envie de lire mes trouze mille billets et commentaires précédents: je pense que la survie et la sauvegarde du jeu de rôle passe par une plus grande diffusion et que, loin de représenter un danger pour les ventes, la disponibilité en téléchargement des jeux est plus probablement un bon moyen de les faire connaître et d’augmenter les ventes.

Lire plus

Flattr: rapport pour septembre 2011

Cet article est le numéro 6 d'une série de 138 intitulée Bilans mécénat et création

Au vu de mes comptes Flattr, septembre aura été un mois plutôt moyen, par rapport à mes objectifs d’autofinancement: €1.53 de recettes pour l’habituel €2 de dons.

J’ai néanmoins quelque espoir que les choses changent un peu grâce à l’entrée en lice, dans le petit monde Flattr, des blogs de deux amis: François “Roboduck” Suter et Matthias “Thias” Wiesmann. J’attends d’ailleurs de leur part qu’ils se livrent aussi à cet exercice mensuel et, pour “fêter” ça, j’ai décidé d’augmenter la valeur de mes dons mensuels à €3.

Lire plus

L’oxymore du jour: site Internet gratuit

C’est une phrase qui a fait son chemin sur Internet, née semble-t-il sur MetaFilter et qui m’est parvenu via l’inénarrable Pogo (qui signe ici sous le nom de Greg; oui, comme le docteur House):

If you are not paying for it, you’re not the customer; you’re the product being sold.

Traduit en français: “si vous ne le payez pas, vous n’êtes pas le client, mais le produit”. Variante de l’inusable TINSTAAFL, there is no such thing as a free lunch – « il n’y a pas de déjeuner gratuit » en français. Note aux fans de Heinlein: l’expression est antérieure à son utilisation dans Révolte sur la Lune.

Lire plus

Un monde de bouts (A World of Ends)

Je vous avais déjà parlé du texte de Doc Searls A World of Ends, qui est sans doute la meilleure explication jamais écrite sur ce qu’est et, surtout, ce que n’est pas Internet. J’ai récemment noté que la version française, Un monde de bouts, n’était plus disponible en ligne; je l’ai donc copiée sur ce site depuis la Wayback Machine avec l’autorisation de son traducteur, Christophe Ducamp.

Flattr en août 2011

Je ne sais pas si ce sont les vacances, si le contenu n’était pas inspirant (ou inspiré) ou si c’étaient juste les autres mois qui étaient exceptionnels, mais, en termes de dons Flattr, c’est un petit mois, avec 53 centimes d’euro reçus.

Curieusement, c’est le bouton global du blog qui a reçu le plus gros des dons, avec deux clics et 29 centimes, suivi par l’article sur les petits utilitaires et programmes pour Mac (25 centimes) et celui sur le film Cowboys & Aliens (cinq centimes tout mouillé).

De mon côté, j’ai flattré deux articles de Numerama: l’un sur les brevets Motorola rachetés par Google et l’autre sur les délits jugés moins graves que le partage de fichiers. Le fort divertissant site cybergauchiste Reflets a eu droit à trois clics, pour des articles sur la pub en ligne, la vraie-fausse pétition des vrais-faux riches français et l’affaire Amesys, cette filiale de Bull qui fournissait du matériel d’écoute au régime de Kadhafi.

Lire plus

Flattr en juillet 2011

Voici un petit point mensuel des dons et revenus Flattr – un rendez-vous que je pense voir devenir régulier sur ce blog, question de transparence.

Côté revenus, déduit la dîme de Flattr, j’ai reçu €2.20 ce mois-ci, ce dont je vous remercie – surtout pour celui ou celle qui m’a gratifié d’un fort gras €2 pour l’article Flattrez-vous les uns les autres. Chassegnouf, qui s’est dénoncé sur son site, a flattré deux autres articles, celui sur le Revenu universel et Les extensions WordPress du moment; comme il flattre beaucoup, cela ne m’a valu que sept centimes pour chaque, mais c’est déjà ça. Enfin, le bouton général du blog a reçu également un clic, pour €0.31.

Lire plus

Tout Flattr vit aux dépends de celui qui l’écoute

Enfin, dans le cas présent, “celui le lit” serait plus juste. J’avais donc installé un bouton Flattr sur le site, histoire de voir. Surprenamment, après trois mois, le bilan est positif: j’ai reçu la coquette somme de €6.93, à mettre en comparaison avec les €2 que je distribue par ce biais chaque mois, cela me fait un donc, pour le moment, un profit de €0.93. Fortune, gloire et débat d’idées!

Bon, il faut relativiser: le premier mois à lui tout seul m’a rapporté un chouïa plus de six piastres, suivi par un deuxième mois à deux centimes (pour un blog à deux balles, c’est pas cher payé); le mois dernier m’a amené nonante centimes (en fait, un euro moins les dix pour cents de Flattr). À première vue, ce n’est pas très régulier dans le nombre de clics (cinq en tout, répartis en trois, un et un), non plus que dans les montants reçus, puisqu’ils dépendent du montant que l’utilisateur engage chaque mois et du nombre de clics qu’il effectue.

Depuis, Flattr a changé sa politique de réciprocité en permettant aux nouveaux utilisateurs de recevoir des dons sans avoir à donner en retour; c’est à mon avis un peu dommage, mais très compréhensible, d’une part en laissant le libre choix aux utilisateurs de donner (c’est très Pirate Bay) et, d’autres part, pour attirer de nouveaux utilisateurs. Ils ont aussi lancé une idée ambitieuse: permettre de faire des dons à un utilisateur Twitter, même s’il n’a pas (encore) de compte Flattr; c’est assez malin.

Lire plus

Archiver Internet

Hier, je suis allé à une conférence du Forum des Archivistes – Genève sur le projet Archives Web Suisse de la Bibliothèque nationale. Le projet consiste à archiver une sélection des quelques 1.4 millions de sites en .ch, en coopération avec les bibliothèques cantonales, et se résume pour le moment à un chiffre assez peu impressionnant d’une centaine de sites archivés.