OWNI pwned?

C’est la mauvaise nouvelle de la journée d’hier: les rumeurs plus qu’insistantes (à relativiser, cela dit) d’une prochaine disparition du site d’information français Owni. Une mauvaise nouvelle, mais qui ne m’étonne pas tant que cela: un site qui propose une information de qualité et des visualisations de données de haut niveau, tout cela gratuitement, sans pub ni abonnement (ni même de bouton pour faire un don), ça paraissait trop beau.

Bon, je dis “disparition”, mais c’est probablement d’une réorganisation qu’il va s’agir: on parle d’une fusion probable avec le magazine Usbek & Rica. N’empêche, j’ai de gros doutes sur l’avenir d’Owni et ça me fout un chouïa les boules de voir un média, dont j’appréciais particulièrement les articles, menacé de disparition, sans qu’il soit possible d’y faire quoi que ce soit.

Cela prouve une chose – dont, ironiquement, Owni s’était fait l’écho, notamment en reprenant des articles de Calimaq – à savoir que la presse numérique reste encore à inventer. Entre cette mort annoncée et la disparition du magazine tout numérique The Daily, sale temps pour le journalisme 2.0!

(Photo de Jeremy Burgin via Flickr – et l’article de Écrans – sous licence Creative Commons)

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Ko-Fi, sur Liberapay ou sur uTip. Je suis également présent sur Patreon pour des soutiens sur la longue durée.

5 réflexions au sujet de “OWNI pwned?”

    • Oui, c’est pour cela que ça ne me surprend pas.

      Je me souviens avoir essayé de trouver un moyen de faire un don, il y a peu, sans trouver quoi que ce soit. Après, en cherchant un peu, j’ai vu que le site appartenait à une agence de datajournalisme, qui en avait fait en quelque sorte sa vitrine à but non lucratif.

      C’est même étonnant qu’un tel modèle ait pu durer si longtemps.

      Répondre
    • Entre l’article de Rue89 et celui d’Écrans, ce n’est pas très clair. Il y a beaucoup de rumeurs et de démentis péremptoires.

      Mais je pense que c’est le fait que ça coûte cher et que ça ne rapporte rien (de concret, s’entend).

      Répondre
  1. Sale temps, effectivement.
    En un sens, c’est qu’il reste des choses à faire, inventer, etc… C’est le point positif.

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :