Blog bédé, blog francé

Je ne sais pas à quel point c’est une tradition, mais je viens de m’apercevoir qu’hormis ceux de mes potes, les seuls blogs en français que je suis sont des blogs bédé. En général, ça donne des choses plutôt décalées, qui mélangent allègrement rêve et … (Article incomplet, en attente de reconstitution)

b3ta recycle les monuments nationaux

Le site b3ta.com est une communauté, principalement britannique, de fondus du détournement, du GIF animé débile et des blagues à deux balles. Leur dernier concours consiste à trouver une utilité pratique aux monuments historiques et, à moins d’être particulièrement allergique à l’humour de collégien et aux gags stupides, il vaut le détour!

 

Photosynth, la réalité virtuelle collective

Photosynth

Ce n’est pas excessivement nouveau, mais je viens de voir la démo d’une technologie en cours de développement chez Microsoft (oui, ça veut dire que Microsoft fait du développement; moi aussi, ça m’a surpris). Ça s’appelle Photosynth et l’idée est d’utiliser des photos placées sur des sites publics, comme Flickr, pour recréer en 3D des monuments ou des paysages.

Pour travailler son geek-fu

Deux petits sites/blogs aujourd’hui pour les ceusses qui vivent par et pour l’Internet: Rule the Web propose des astuces pour se faciliter la vie grâce à Internet: des sites pas forcément très connus, ni même forcément très utiles de prime abord, mais potentiellement intéressants. L’auteur du site a publié un livre sur le sujet et, …

Lire plus

LOLwhatever

Il en est des mèmes comme des virus réels: il y a des mutations imprévisibles. Si ça continue comme ça, certains vont se transmettre par la voie des airs et l’humanité va finir en un chaos d’artefacts de compression JPEG. Témoin, les LOLcats et leurs avatars les plus récents: les LOLpresidents et le LOLcode. Après …

Lire plus

Cascades en feuilles de style

Un de mes outils de mise en page préférés, ce sont les feuilles de style. Pour le Web, c’est un peu pareil: quand on veut faire pro, on parle de CSS (Cascading Style Sheets) et c’est quand même un poil plus technique à gérer (pour ne pas dire velu). C’est aussi plus puissant: on peut s’en servir pour faire des mises en pages particulièrement alambiquées. La preuve en est l’article (en anglais) proposé par Smashing Magazine: 53 CSS -Techniques You Couldn’t Live Without.

Morow.com, Radio Prog International

Tiens, au hasard de mes pérégrinations, je suis tombé sur une webradio qui passe du prog — une qui n’a pas la sale habitude de passer plein de pubs idiotes pour nous convaincre d’acheter la version sans pub, ce que je trouve d’un mesquin consommé. Celle-ci s’appelle morow.com et semble être montée par des Français. …

Lire plus

Google Seppuku

Des tréfonds de Tangency (le forum “N’importe quoi” de RPG.net), au beau milieu d’une discussion sur les gadgets sexuels idiots (Tangency, donc), a jailli hier un plan geek particulièrement stupide: “This reminds me of Google Seppuku. Type random Japanese letters (preferably kanji, but kana work too) into image search with ‘safe search’ off, and then …

Lire plus

Questionable Content: un webcomic qui mord!

Je me plais à penser que, dans quelques décennies, les historiens et les anthropologues qui essayeront de décrypter l’esprit de notre début de 21e siècle auront une masse de sources émanant de la culture populaire. Parmi eux — en admettant qu’Internet ne se volatilise pas d’ici là, suite à un bradage mercantile ou à la dernière version de Windows (ce qui, pratiquement, revient un peu au même) — des webcomics tels que Questionable Content.

QC est un webcomic dans la veine de Something Positive: explorant la vie et les amours (enfin, principalement les histoires de cul) de post-adolescents américains. On y trouve la goth décomplexée, l’ex-goth à la culture générale d’huître morte, la fille qui se trouve un peu trop grosse et qui boxe tout le monde, la blonde maniaque (à vrai dire, à peu près tout le monde a des problèmes psychologiques majeurs, dans cette histoire). Ajoutez au mélange un pauvre type, qui se retrouve au milieu d’une figure amoureuse non-euclidienne (il déclarera même, à un moment, avoir l’impression de se retrouver dans un épisode de Tenchi Muyo), ainsi qu’un ordinateur anthropomorphe irresponsable et quelque peu psychotique.

La grande force de QC n’est pas forcément son dessin — qui, soyons honnête, est au début franchement hideux. Elle tient plus dans la caractérisation des personnages et, surtout, dans des dialogues percutants, avec des vrais morceaux de sarcasme de rock indépendant dedans (ces derniers faisant quand même figure de private jokes pour initiés). J’apprécie particulièrement les lois de la mécanique fétichiste quantique, qui affirment que, si vous avez l’idée d’une perversion sexuelle, aussi absurde soit-elle, quelqu’un y a déjà pensé avant vous et il y a de bonnes chances qu’il existe déjà un site Internet sur le sujet.

Lire plus