Les Brefs du Samedi: Dark Jane / Enshine / Thomas Jamet

Cette première édition des Restes du Samedi pour 2002 est consacrée à un trio d’EP dans des styles très différent: du rock « classique » pour Dark Jane, du death-metal mélodique pour Enshine et du metal progressif instrumental avec Thomas Jamet.

Pour ceux qui découvrent ce format de chronique, il s’agit de regrouper des albums – enfin, dans le cas présent, des EP – pour lesquels je ne me vois pas écrire le minimum syndical de 300 mots. Pour diverses raisons – ici, c’est surtout la brièveté des galettes.

Le premier EP de cette édition, c’est Frequency, de Dark Jane, sorti en 2018. Dark Jane, c’est le groupe jurassien qui faisait la première partie de Galaad à Delémont. C’est d’ailleurs là que j’ai récupéré le CD.

C’est une formation qui propose un rock assez carré et pêchu, mais avec une quantité assez limité de fioritures. Au reste, le format est lui aussi basique: cinq pistes, vingt-trois minutes et rien qui ne dépasse les cinq minutes et demie.

Dark Jane, c’est assez typiquement le groupe que j’ai tendance à plus apprécier en concert qu’en album. Leur énergie prend le pas sur le reste – encore que sur cet EP, les compositions sont plutôt lentes ou mid-tempo.

Frequency est un EP sympa, mais si je dois reconnaître qu’il bénéficie de compositions et d’une production soignées et que le groupe connaît son affaire, il ne m’emporte pas vraiment. Je le recommanderai surtout aux amateurs de rock classique plus qu’aux fans de prog.

Bonus: la vidéo du groupe en concert au Lounge Bar de Moutier

Je vous avais déjà parlé de Enshine à l’occasion de leur album Singularity. Si vous avez oublié, c’est un peu normal: il date de 2015. La formation de death-metal mélodique – aux deux-tiers suédoise et un tiers français – revient avec cet EP, Transcending Fire.

En quatre titres et une vingtaine de minutes, Enshine prouve qu’ils n’ont rien perdu de leur flair en la matière. Les trois nouveaux morceaux sont comparables à ce que nous ont récemment proposé les grands maîtres du genre, comme Insomnium ou Omnium Gatherum.

On y trouve du growl, beaucoup de claviers, beaucoup de mélodie aussi. Comme dans Singularity, on retrouve dans Transcending Fire des inspirations SF assez marquées (surtout sur l’instrumental « Ascend »). L’EP se termine par une réinterpretation acoustique de « Constellation », plutôt réussie.

Les amateurs de Vrai Gros Metal Qui Tache vont sans doute rester sur leur faim – les fans de mélodeath aussi, mais pas pour les mêmes raisons. J’avoue que j’aurais bien aimé un vrai album et pas seulement trois nouvelles compositions et une reprise. Mais, en l’état, ce Transcending Fire (disponible à vil prix sur Bandcamp) est tout de même très chouette.

Bonus: la vidéo du morceau-titre

Thomas Jamet est un de ces multi-instrumentistes talentueux à un point qui devrait être interdit par respect pour le commun des mortels. Dark Matter, Pt. 2 est – comme son nom l’indique – son deuxième EP de metal progressif instrumental.

Malgré une recommandation du défunt Néoprog, je dois avouer qu’à priori, j’étais un peu sceptique. En matière de prog instrumental, je suis souvent peu convaincu, un peu comme si l’absence de voix était un écueil infranchissable. Ce n’est pas le cas ici.

Certes, il n’y a rien de transcendant du point de vue de l’originalité: Dark Matter propose une musique très « classique » pour le genre. Mais les cinq pistes de l’EP joue brillamment sur les tableaux de la technicité, de la puissance et du planant, sur une ambiance science-fiction très réussie.

Dark Matter, sorti en 2020, est disponible à un prix très raisonnable sur Bandcamp et pour tout vous dire, je suis suffisamment convaincu pour lorgner sur Moment of Inertia, un album complet qui est paru l’année passée.

Bonus: la vidéo de « Invisible Mile »

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Ko-Fi, sur Liberapay ou sur uTip. Je suis également présent sur Patreon pour des soutiens sur la longue durée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :