Dark Jane + Galaad à Delémont

Cet article est le numéro 48 d'une série de 52 intitulée Radio-Erdorin

Deuxième vernissage du mois et non des moindres: samedi passé, Galaad nous invitait en leurs terres – ou peu s’en faut. Et c’est donc au SAS de Delémont, en compagnie de leur compatriotes jurassiens de Dark Jane, que le fer de lance du rock progressif helvète tenait son vernissage officiel de Paradis Posthumes.

Ma dame et moi avons donc pris la route – deux cents bornes, quand même. Ainsi qu’un hôtel en face de la salle, ou presque. On a bien fait, vous allez comprendre pourquoi. Je dirais jusque qu’il était heureux que soit un samedi.

Avec cette soirée, je découvre une autre des salles légendaires de la scène rock romande. Située en pleine vieille ville de Delémont, le SAS offre tout le confort moderne – y compris des bières locales – et peut accueillir jusqu’à 200 personnes. Non, ce n’est pas grand. Oui, c’est un peu le point commun de beaucoup de salles de la région. Mais, en même temps, la Suisse romande, ce n’est pas très grand non plus.

J’y retrouve, un peu par hasard (on ne s’est pas concertés), l’ami et soutien Cretch, venu en voisin – avec un t-shirt de black-metal. Je crois que c’est la première fois qu’on se croise en vrai et ça rend la soirée encore plus cool.

Dark Jane à Delémont
Dark Jane (rock alternatif, Suisse) en concert au SAS de Delémont, le 20 novembre 2021. Photo: Stéphane Gallay, sous licence Creative Commons (CC-BY)

Dark Jane

C’est un peu après 21 h que Dark Jane monte sur scène. Actif depuis une dizaine d’années, c’est aussi un groupe originaire de Moutier. Pendant une petite heure, les cinq musiciens vont dérouler un rock alternatif franchement pêchu.

Le groupe a la patate et enchaîne des compositions pas follement originales, mais solides. Ce n’est pas vraiment du rock progressif – même si quelques passages proposent des constructions un peu plus complexes – mais j’aime bien. Le public aussi.

Bon, je soupçonne que pas mal des personnes présentes sont là par patriotisme musical, mais honnêtement, Dark Jane n’a pas à rougir de sa prestation, ponctuée par les traits d’humour de son chanteur, Miguel Serrano, et l’enthousiasme de son batteur.

Galaad à Delémont
Galaad (rock progressif, Suisse) en concert au SAS de Delémont, le 20 novembre 2021. Photo: Stéphane Gallay, sous licence Creative Commons (CC-BY)

Galaad

Changement de scène et, vers 22 h 45, Galaad attaque avec « Terra » et « Apocalypse » un set principalement axé sur Paradis Posthumes – vernissage oblige. J’ai déjà dit tout le bien que je pensais de ce nouvel album (avec quelques bémols de chieur); en concert, c’est encore mieux.

Le groupe nous embarque pour un set en deux parties, avec une petite pause pour se rafraîchir ou s’hydrater. À vrai dire, s’ils avaient arrêté après la première moitié, j’aurais déjà été comblé; la suite, c’est du bonus. En, en fait de suite, Galaad va jouer pas loin de deux heures au total.

La plus grande partie de ce concert est donc consacré à l’intégralité de Paradis Posthumes. Si je n’aime pas tout sur cet album, il a une qualité impressionnante: il me suffit d’attendre deux ou trois minutes pour tomber sur un passage tellement génial que j’en oublie tout le reste. L’émotion est souvent présente et j’ai souvent vu un peu flou pour des raisons qui n’avaient rien à voir avec la propreté de mon objo.

Galaad à Delémont
Galaad (rock progressif, Suisse) en concert au SAS de Delémont, le 20 novembre 2021. Photo: Stéphane Gallay, sous licence Creative Commons (CC-BY)

Aux pistes de Paradis Posthumes s’ajoutent « Sablière », piste-hommage à la première bassiste du groupe, ainsi que « La Machine », « Stone », « Merci », de Frat3r. Sans oublier un « Justice » d’anthologie, avec sur scène une palanquée de chanteurs qui avaient participé au clip alternatif tourné lors de la campagne sur le rattachement de Moutier au Jura. Curieusement, aucun morceau de Vae Victis (ce qui a un peu faut groumer ma dame).

Galaad est clairement un groupe de scène. Surtout Pyt, l’impressionnant chanteur et showman/chamane, ainsi que son compère Sébastien Froidevaux. Gérard Zuber, à la basse, est aussi très à son aise; Laurent Petermann se déchaîne derrière ses fûts et Gianni Giardiello, en général plutôt réservé derrière ses claviers, semble lui aussi animé du feu sacré.

Si la salle du SAS n’était pas pleine (au trois-quarts, je dirais), le public compensait par un enthousiasme à l’image de celui du groupe. À peu près la moitié chantait les paroles en chœur, y compris votre serviteur.

Galaad n’a pas réalisé ici le concert parfait, mais c’est principalement parce que la perfection n’est pas de ce monde. Ni, sans doute, du prochain. Mais, à défaut d’être posthume, cette soirée au SAS n’était pas loin du paradis.

Au reste, les Genevois, Galaad sera à l’Undertown de Meyrin née 22 janvier (avec E.C.H.O.E.S, un tribute-band Pink Floyd). Je vous encourage vivement à réserver la soirée dès maintenant, parce que ça ne pourra qu’être grand.

Les photos sont sur Flickr et l’èpisode vidéo Radio-Erdorin Live est également disponible, sur Peertube et sur YouTube.

Naviguer dans cette série

Radio-Erdorin, hors-série: Notes’ Record Tag 2021Dinner and Whisky Next Week et Dr Haze & the Wise Lizardz à Genève

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Ko-Fi, sur Liberapay ou sur uTip. Je suis également présent sur Patreon pour des soutiens sur la longue durée.

1 réflexion au sujet de « Dark Jane + Galaad à Delémont »

  1. Ha ça devait être bien, faudra que j’éoute Dark Jane à l’occasion aussi tiens.
    J’suis pas venu parce que les trois premiers jours de la semaine étaient très nomades et que ce n’est pas madame qui conduit au travail mais moi.
    Et oui Galaad c’est vraiment un groupe de scène comme tu le dis, en live ils sont fabuleux.

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :