Radio-Erdorin, saison 4, épisode 11

Cet article est le numéro 51 d'une série de 54 intitulée Radio-Erdorin

Est-ce que la création de ces épisodes de Radio-Erdorin deviendra un jour de la routine? Je ne sais pas, je ne sais même pas si ce serait une bonne chose. Toujours est-il qu’au moment de rédiger ce making-of pour l’épisode de novembre 2021 – disponible sur YouTube et sur Peertube – je remarque que j’apprends toujours des choses.

La première leçon, c’est qu’aussi bien préparé soit-on, on n’est jamais à l’abri de la quinte de toux intempestive en milieu d’enregistrement. C’est une des raisons pour lesquelles je me suis retrouvé avec des rushes un peu plus long que d’habitude. Bon, techniquement, avec plus de trente minutes, cet épisode est lui aussi plus long que d’habitude. Une autre des raisons, c’est que j’ai un peu négligé de réviser le script et ça s’est payé cash.

D’un point de vue plus technique, j’ai eu quelques problèmes avec l’app qui me servait de téléprompteur. J’ai dû en changer suite à une mise à jour malvenue de la précédente, qui a cassé plein de fonctionnalités, et du coup j’ai dû me familiariser avec la nouvelle.

Il y a deux-trois trucs que j’ai pu simplifier. Je me suis notamment aperçu que, pour ce style de tournage, la carte de correction couleurs ne m’apportait somme toute pas grand-chose. Je m’en suis donc passé pour cet épisode et le résultat est plutôt correct, il me semble. J’ai aussi retravaillé le son, qui me semblait très étouffé. Dites-moi si vous entendez une différence (de préférence en bien).

Comme mentionné, euh… un peu partout, en fait, je me suis fixé comme objectif d’atteindre les 200 abonnés sur YouTube. Pour le moment, on est autour de 190, donc ça ne paraît pas complètement déconnant. Même si je dis bruyamment que ça ne me touche pas, en vrai je suis quand même un peu frustré de ne pas voir l’audience de la chaîne décoller un peu (sans parler des chiffres parfois complètement aléatoires d’une vidéo à l’autre).

Je me tâte pour refaire la vidéo « Radio-Erdorin en deux minutes » en un peu meilleure qualité et relancer une campagne de promo pour la cinquième saison. Je ne suis jamais très confortable avec ce genre d’autopromo forcenée, mais ce n’est peut-être pas une mauvaise idée.

D’ici là, jetez donc un œil sur cet épisode bien copieux: deux concerts – résumés des épisodes de Radio-Erdorin Live – et dix albums.

Naviguer dans cette série

Radio-Erdorin, saison 4 épisode 10Radio-Erdorin, saison 4, épisode 12Dinner and Whisky Next Week et Dr Haze & the Wise Lizardz à Genève

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Ko-Fi, sur Liberapay ou sur uTip. Je suis également présent sur Patreon pour des soutiens sur la longue durée.

5 réflexions au sujet de “Radio-Erdorin, saison 4, épisode 11”

  1. Je ne vais pas te dire que l’auto-promo forcenée c’est nécessaire…
    … mais c’est parfois nécessaire.

    Répondre
  2. J’aime pas BEAST IN BLACK. Je pense que le premier à s’être rendu populaire dans ce registre Pop Metal, c’est SABATON. Ca pullule de groupes tût-tût depuis quelques années. A noter que j’apprécie SABATON.

    Répondre
    • Je connais très mal Sabaton, mais je les classerais plus en power-metal “classique”. Pour moi, le “génie” de Beast in Black, c’est de choper Europe par une cheville et le traîner de force dans les années 2020 pour en faire quelque chose de moins chevelu, mais plus péchu, avec un côté très seconde degré. Dans le même genre, je citerais Gloryhammer.

      Répondre
      • Non, non, je pense que SABATON rentre dans le même registre. C’est plus orchestral désormais, mais si je réécoute les premiers disques, ça sonne sensiblement proche d’un BEAST IN BLACK.

        Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :