« La Grande aventure du jeu de rôle », de Julien Pirou

L’année prochaine, nous fêterons un anniversaire important: mes quarante ans de jeu de rôle. Bon, important pour moi, surtout. Pour le reste de la planète, le jeu de rôle approche bientôt de son demi-siècle et Julien Pirou a voulu revenir sur son histoire, dans La Grande aventure du jeu de rôle.

« Grande », cette aventure l’est déjà par la taille de l’ouvrage: deux cents pages au format 24 x 27 cm, papier glacé et riche iconographie. Il compte une vingtaine de chapitres entrecoupés de dix entretiens, plus divers appendices.

L’ouvrage est paru aux éditions Ynnis, qui semble spécialisé dans ce genre de « beau livre » sur des thèmes de culture geek. La maquette est assez dense, mais lisible et, surtout, comme mentionné, accompagnée d’une impressionnante iconographie.

Du coup, on n’est pas vraiment dans le domaine de l’ouvrage académique, façon Jon Peterson. La Grande aventure du jeu de rôle est plus à rapproche de Of Dice and Men, de David Ewalt. C’est un livre plutôt axé, sinon « grand public », du moins plus pour la découverte dans les grandes lignes.

Il a cependant un grand intérêt par rapport à l’ouvrage d’Ewalt: il n’est pas axé sur D&D seul, et il parle également du jeu de rôle en France (et un peu aussi au Japon).

Globalement, il est très bien foutu. Avant de le voir à OctoGônes, je ne l’imaginais pas si massif, mais au vu du contenu, il faut au moins ça. Le contenu est aussi bien écrit et couvre assez largement l’histoire du jeu de rôle, à défaut d’être exhaustif.

Je lui ferai deux reproches, qui tiennent plus du pinaillage. Le premier, c’est d’avoir fait l’impasse sur Phil Foglio quand il mentionne les cartoonists qui sévissaient dans Dragon Magazine. C’est dommage, d’autant que c’est un des rares à avoir continué sa carrière avec succès, notamment avec Wizards of the Coast.

Le second, qui est aussi un peu pro domo sur les bords, c’est de parler de la seule France et de ne pas mentionner le reste de la Francophonie. Il y aurait des choses à dire sur les différentes de jeu entre Europe et Amérique du Nord sur ce point.

Mais c’est donc mineur. Je n’ai rien trouvé dans La Grande aventure du jeu de rôle qui m’ait paru inexact à mes yeux de Grand Ancien (hormis peut-être quelques raccourcis un peu abrupts). J’y ai même appris des choses, notamment sur les débuts de Casus Belli.

Eu coup, je ne peux que vous conseiller la lecture de La Grande aventure du jeu de rôle. À cette période, ce bouquin peut faire une excellente idée de cadeau pour les rôlistes de votre entourage.

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Ko-Fi, sur Liberapay ou sur uTip. Je suis également présent sur Patreon pour des soutiens sur la longue durée.

1 réflexion au sujet de « « La Grande aventure du jeu de rôle », de Julien Pirou »

  1. Je dois bien reconnaître que c’est agréable de voir cet ouvrage dans un rayon de grande distribution culturelle.
    J’ai eu l’occasion de vite feuilleter ses premières pages, il est tentant…

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :