Luna’s Call: Void

OK, nouvelle théorie personnelle: Opeth est au metal progressif ce qu’Evangelion est aux animés. J’entends par là que j’ai tendance à systématiquement préférer les copies à l’original. Dernier exemple en date: Luna’s Call et son dernier album, Void.

Bon, il faut dire aussi que la chronique de Core&Co, grâce à laquelle j’ai découvert le groupe britannique Luna’s Call, avait dès le départ également évoqué le Veil of Imagination de Wilderun. Et il faut dire que le death-prog de cet album a pas mal de points communs avec les deux modèles précités.

Avec huit pistes et un peu plus de cinquante minutes, Void ne fait pas vraiment dans le massif et c’est tant mieux. Dans le lot, on trouve quand même deux titres de plus de huit minutes et un epic de treize minutes et demie.

Globalement, Void est un album très impressionnant, mais qui souffre quand même de quelques défauts. Le principal, qui est peut-être le moindre suivant comment on regarde, c’est qu’il ressemble beaucoup à du Wilderun.

Certes, il y a aussi des passages très seventies qui rappellent Opeth et des compositions passablement secouées à la manière d’un Between the Buried and Me. Ce que je veux dire par là, c’est que Luna’s Call a un peu de mal à se démarquer de ses modèles.

Il y a aussi beaucoup de growl. Pas que ça, mais beaucoup quand même. Je le précise parce que je sais qu’il y a des lecteurs (enfin, surtout un) qui n’aiment pas ça.

Ceci posé, c’est de la belle ouvrage! Il y a une maîtrise évidente dans les compositions, souvent très complexes, et leur exécution, souvent très technique. Ce n’est d’ailleurs pas toujours facile à suivre – comme par exemple l’epic « Solar Immolation », mais l’effort est souvent récompensé par des constructions impressionnantes.

Void est un album exigeant, pour les amateurs de metal progressif technique et – parfois – brutal. Luna’s Call ne fait pas vraiment dans l’easy-listening, mais il mérite l’attention qu’on lui porte. L’album est disponible sur Bandcamp et n’hésitez pas à lui consacrer une écoute.

Bonus: la vidéo de « Merced’s Footsteps »

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Ko-Fi, sur Liberapay ou sur uTip. Je suis également présent sur Patreon pour des soutiens sur la longue durée.

2 réflexions au sujet de “Luna’s Call: Void”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :