Monuments: In Stasis

On change un peu de style, mais pas forcément d’ambiance avec In Stasis, le nouvel album de Monuments. En effet, ce troisième album du groupe britannique (avec des éléments américains) propose un nouveau périple entre brutalité et mélodie.

Monuments est une formation née de la même matrice que TesseracT, le groupe Fellsilent. Ça s’entend: on tombe dans un metal progressif très technique, aux sonorités djent et metalcore. Autant dire que ça bouge un chouïa. Et ça growle aussi beaucoup.

Troisième album du groupe, In Stasis aligne dix pistes et cinquante minutes. Comme vous pouvez vous en douter, il n’y a pas vraiment de place pour des epics kilométriques: seul la dernière piste, « The Cimmerian », dépasse les six minutes.

Dans le djent, on trouve aussi bien des formations ultramélodiques, comme TesseracT, et des groupes qui donnent dans le brutal, comme Meshuggah. Monuments n’est pas entre les deux: il est les deux à la fois.

En effet les compositions de In Stasis alternent des passages très mélodiques, en voix claire, et des explosions de sauvagerie, avec growls et hurlements. De ce point de vue, le vocaliste de Monuments – Andy Cizek – est très impressionnant, mais si on n’est pas prévenu, ça peut être surprenant.

Personnellement, je ne raffole pas de la variante plus agressive, mais ici, l’alternance donne une dynamique impressionnante aux compositions. Qui plus est, il y a un côté très futuriste, voire cyberpunk à la musique de Monuments, qui colle très bien à l’ensemble.

Je dirais que le principal défaut de In Stasis est que le style a tendance à se répéter à la longue. L’album est peut-être un poil trop long, avec un ou deux morceaux surnuméraires, qui n’apportent rien de plus. Ceci mis à part, Monuments maîtrise son sujet et cet album regorge de pistes impressionnantes, comme « Cardinal Red », « Collapse » ou « False Providence ».

In Stasis n’est clairement pas un album à mettre entre toutes les oreilles. Il faut avoir une tolérance certaine pour les hurlements et pour le côté « rallye en zone de guerre » de l’exercice, mais au milieu des explosions, Monuments est capable de poser des authentiques moments de grâce.

Bonus: la vidéo de « Cardinal Red »

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Ko-Fi, sur Liberapay ou sur uTip. Je suis également présent sur Patreon pour des soutiens sur la longue durée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :