À quoi ressemble un avion eyldarin?

À quoi ressemble un avion eyldarin?

Des hublots ou des écrans

Des hublots ou des écrans

Nom de code “Dark Deity”

Nom de code “Dark Deity”

National Air and Space Museum, part deux

Cet article est le numéro 2 d'une série de 3 intitulée Washington DC 2014

J’ai l’air fin: à peine rentré, des étoiles plein les yeux, de ma visite au Stephen F. Udvar-Hazy Center, j’apprends qu’il existe un second National Air and Space Museum, celui-ci situé en plein centre de Washington, non loin du Smithsonian Institute (dont il est d’ailleurs une annexe).

National Air and Space Museum, Washington DC

Cet article est le numéro 1 d'une série de 3 intitulée Washington DC 2014

Or donc, je suis à Washington DC. Officiellement, c’est pour le boulot, mais ce dimanche, c’était quartier libre et j’en ai profité pour aller voir un musée qui me faisait de l’œil depuis un petit moment, le National Air and Space Museum, et plus particulièrement le Stephen F. Udvar-Hazy Center.

Technologie atlano-eyldarin pour avions terriens

Technologie atlano-eyldarin pour avions terriens

Wunderwaffen, tome 4: La Main gauche du Führer

Si vous avez lu mes billets sur Wunderwaffen, la série de bande dessinée uchronique qui part sur la postulat d’un sursaut allemand pendant la Seconde Guerre mondiale grâce à ses “armes secrètes”, vous savez que je suis quelque peu réservé à son égard. Pourtant, ce quatrième tome marque un tournant que j’espère positif.

Ce quatrième tome, toujours scénarisé par Richard D. Nolane et illustré par Maza, voit le pilote Walter Murnau balancé de gauche à droite, de Berlin au front italien, au gré des manipulations de Himmler lui-même. Il voit aussi apparaître une thématique fantastique qui ne surprendra sans doute pas les fans de Jacques Bergier, ni ceux qui s’intéressent aux théories occultes les plus fumeuses des Nazis.

Lire plus

Wunderwaffen, tome 3: Les Damnés du Reich

Le troisième tome de la série uchronique Wunderwaffen, qui part sur le postulat que la Deuxième Guerre mondiale s’enlise après l’échec de l’encerclement de Stalingrad et du débarquement en Normandie s’intitule Les Damnés du Reich, ce qui illustre fort bien le thème.

En effet, cet épisode révèle l’horreur qui se cache derrière la nouvelle “zone spéciale d’Auschwitz”, tout en montrant la mainmise grandissante de Himmler et de la SS sur l’Allemagne, tandis que Walter Murnau, le “pilote du diable”, se retrouve à défendre l’indéfendable et à aller plus loin dans l’exploration de son incroyable talent à braver la mort.

Lire plus

Tendances aéronautiques du XXIVe siècle

Tendances aéronautiques du XXIVe siècle

Wunderwaffen, tome 2: Aux Portes de l’Enfer

Aux Portes de l’Enfer est donc la suite du premier Wunderwaffen, la série de bande dessinée uchronique à base d’air-porn quelque peu honteux (pour cause de croix gammée). J’en parle ainsi parce que, malgré une idée de départ assez intéressante (l’Allemagne nazie parvient à tenir tête aux Alliés grâce à ses armes secrètes), j’ai un peu l’impression que ça s’essouffle.

On retrouve Walter Murnau, “le pilote du Diable”, qui survit “miraculeusement” à un accident majuscule et se retrouve ballotté d’escadrille en groupe spécial et, par derrière, de groupuscules aux intérêts pas toujours convergents: en vrac, la Luftwaffe, les SS, le projet Wunderwaffen et l’Ahnenerbe; il manque juste l’Ordre de Thulé et les Werwolfs pour que la carte de bingo nazi mystique soit complète…

Lire plus

Wunderwaffen, tome 1: Le Pilote du Diable

Les uchronies sur la Seconde Guerre mondiale ont visiblement le vent en poupe, ces temps – surtout si on y rajoute le contingent invraisemblable d’armes secrètes développées par les Allemands. Le premier tome de la bande dessinée Wunderwaffen, dessinée par Maza et scénarisée par Richard D. Nolane déboule donc dans la foulée de Et si la France avait continué la guerre, Le Grand Jeu, Spynest et des films Captain America et Iron Sky.

On y suit les exploits de l’as allemand Walter Murnau dans le ciel de 1946, alors que l’arrivée de nouveaux jets et d’autres armes secrètes a stoppé net le débarquement en Normandie. D’entrée de jeu, le ton est donné: chasseurs à réaction Lippisch P13A contre bombardiers américains B-29 puis, plus tard, les ailes volantes Horten Ho 229, le Focke-Wulf Ta 183 et même, dans un coin, le Triebflügel. Le dessin est alerte – un peu desservi par des onomatopées essouflées – l’impression première est plutôt bonne.

Lire plus

Les bombardiers orbitaux soviétiques de la Quatrième Guerre mondiale

Les bombardiers orbitaux soviétiques de la Quatrième Guerre mondiale

Les Rowaans dans l’Histoire

Les Rowaans dans l’Histoire

L’intercepteur orbital soviétique “Uragan”

L’intercepteur orbital soviétique “Uragan”