National Air and Space Museum, Washington DC

Cet article est le numéro 1 d'une série de 3 intitulée Washington DC 2014

Or donc, je suis à Washington DC. Officiellement, c’est pour le boulot, mais ce dimanche, c’était quartier libre et j’en ai profité pour aller voir un musée qui me faisait de l’œil depuis un petit moment, le National Air and Space Museum, et plus particulièrement le Stephen F. Udvar-Hazy Center.

Il me faisait de l’oeil, parce qu’assez régulièrement, quand je faisais une recherche Wikipédia pour tel ou tel avion improbable, il était mentionné que le dernier modèle survivant s’y trouvait. Exemple: l’improbable Dornier Do-335 “Pfeil”. Je confirme: non seulement il y est, mais il est très bien entouré.

Le musée occupe un immense hangar et quelques annexes. Une fois qu’on y entre, on ne sait plus où donner du regard: il y a des avions partout, du sol au plafond. Certains modèles suspendus sont vraiment impressionnants.

Et c’est du pas-banal: par exemple, au lieu d’avoir un bête P-51 Mustang, ils ont le “Excalibur III”, un engin modifié qui a fait une navigation circumpolaire et battu quelques records. Et le 707 est en fait un Boeing 367 “Dash 80”, prototype construit à l’origine pour un contrat militaire.

On peut voir également le “Gossamer”, premier avion à propulsion musculaire, un “Pou du ciel”, des autogyres américains, des hélicoptères allemands (dont un pourrait très bien être le prototype du Fantacoptère), la navette spatiale Discovery, un Concorde et un Arado 234, le premier bombardier à réaction.

Le côté amusant étant que cet engin fait microscopique à côté du monstrueux “Pfeil”, qui doit être deux fois plus haut qu’un Mustang…

À noter que l’entrée au musée est gratuite et qu’ils encouragent même les visiteurs à prendre des photos et à les partager sur Flickr (dont acte). Le seul défaut, c’est qu’il est loin du centre-ville, car à côté de l’aéroport Dulles. Et encore: “à côté” se traduit par “à dix minutes en bus, impossible d’aller à pied”.

Mais quand on est fan, on ne compte pas!

Naviguer dans cette série

National Air and Space Museum, part deux

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Ko-Fi, sur Liberapay ou sur uTip. Je suis également présent sur Patreon pour des soutiens sur la longue durée.

4 réflexions au sujet de “National Air and Space Museum, Washington DC”

  1. Rhooooo! veinard!

    Y’avait pas aussi le SpaceShipOne ? Sauf erreur, il devrait être proche du “Spirit of St. Louis”.

    C’est quoi, aussi, le machin bizarre sur la photo entre le réservoir à propergol et le Pfeile ?

    Répondre
    • Je pensais avoir indiqué la légende sur la photo: c’est le vaisseau-mère de Rencontres du troisième type.

      Quant au Spirit of Saint Louis et autres, ils doivent être dans le second musée, dans DC même, que je n’ai pas eu le temps de visiter.

      Répondre
      • Ah oui, autant pour moi. pardon.

        Je n’avais pas réalisé qu’il y avait 2 musées. la bonne nouvelle, c’est qu’il te reste un truc à visiter la prochaine fois 🙂

        En tout cas, gros succès auprès de me camarades de travail, ta galerie: merci!

        Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :