Radio-Erdorin, janvier 2022

Cet article est le numéro 56 d'une série de 58 intitulée Radio-Erdorin

Vous allez rire: je suis en retard. Pour le premier épisode de l’année de Radio-Erdorin, ça commence bien, tiens! Mais bon, il est en ligne sur YouTube et, le temps que vous lisiez ces lignes, il le sera sans doute également sur Peertube, ou peu s’en faut.

Oui, parce que j’ai quelque peu changé le format de publication. Désormais, je commence par publier une version « bref » de l’épisode: juste les clips avec un bout de moi en voix off. Ensuite, je programme l’épisode complet en « première » à la même heure que cette note de blog.

La version courte, c’est une idée que j’ai eue, comme ça. Genre, à deux heures du matin. Grosso-modo, c’est l’épisode normal, mais en virant un peu toutes les parties où on voit ma tronche, mais avec quand même un peu de ma voix histoire qu’on comprenne que c’est moi qui chronique. L’avantage, c’est que ça se bricole en un ou deux quarts d’heure à partir de l’épisode. Et, à première vue, il y a des gens qui aiment bien le format. Donc cool.

Ce premier épisode de 2022 est cela dit très classique. Je n’ai pas encore l’intention de changer d’autres trucs. Par contre, je me suis un peu raté sur le script: j’ai oublié d’écrire la partie post-générique du début, ce qui fait que le générique enchaîne directement sur le titre « Album » et c’est moche. Ce n’est pas tragique, mais ça m’ennuie un peu.

Tiens, dans les choses rigolotes, j’ai eu récemment mon premier commentaire d’un anglophone, qui suit l’épisode via la trad automatique de YouTube. C’est heureux, je n’ai pas trop forcé sur les helvétismes, ces derniers temps.

Et d’ailleurs, la chaîne YouTube a atteint les 200 abonnés, ce qui est cool. J’avais espéré y arriver avant la fin 2021, c’est arrivé deux semaines plus tard, mais bon: sur quatre ans d’activité, la marge d’erreur est acceptable.

Merci d’ailleurs à vous tous pour votre soutien – même silencieux. Vous pouvez retrouver ce premier épisode, comme d’habitude, sur YouTube et sur Peertube.

Naviguer dans cette série

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Ko-Fi, sur Liberapay ou sur uTip. Je suis également présent sur Patreon pour des soutiens sur la longue durée.

7 réflexions au sujet de “Radio-Erdorin, janvier 2022”

  1. Lol, le bonne a…
    Un peu trop de jingle proches au début?
    Et si tu faisais une version intermédiaire : Ta tronche en intro et puis ensuite moins ou alors en surimpression dans un coin de l’écran…waouh le challenge.
    Bon après, Rhapsody de machin et Resolve, je m’endors
    Crystal, bon c’est du black un peu plus mainstream
    Sur Austru, c’est fait exprès la pochette laide donc…(cf les origines du black)
    Wheel, trop prog pour moi avec trop d’info en même temps
    Soup : hum 70…c’est quand même plus moderne dans les compos je trouve. Le clip tu l’as fait faire au chat? :p
    The Watch, bon effectivement, c’est bien fait mais le coté cover je peux plus
    Keygen church : pas mal mais j’écouterai pas tout un album
    Dark Jane : euh…va falloir de la prod et un bon son pour juger
    Transcending fire : pas transcendant … classique
    Thomas James : j’ai envie d’écouter un peu plus

    L’année commence doucement donc

    Répondre
  2. Rhapsody of Fire, j’ai entendu, j’ai eu l’impression d’écouter du power metal des années 2000 direct (et ouais, les années 2000, c’était y’a 20 ans). Oui, ça veut dire que jai tout écouté !
    Resolve a des sons que j’aime beaucoup, un coté hybride qui rends même leur growl supportable. J’aime bien Wheel et le morceau que tu as partagé.Et faudra que je découvre ce qu’est la synthwave.

    Répondre
    • La synthwave, fondamentalement, c’est la musique au synthé des années huitante (genre John Carpenter) et tu rajoutes une grosse batterie et/ou des guitares.

      Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :