Radio-Erdorin, février 2023

Cet article est le numéro 78 d'une série de 91 intitulée Radio-Erdorin

C’est peu dire que l’enregistrement et le montage de cet épisode de Radio-Erdorin, pour février 2023, n’a pas été simple. Si vous suivez ce blog, vous savez en partie pourquoi.

Disons que si c’est la raison principale, ce n’est pas la seule. J’ai eu aussi droit à un gros projet à terminer au vrai-boulot-qui-paye les-croquettes. Vous savez, le projet urgent censé arriver le vendredi pour être finalisé le mercredi et qui déboule le lundi soir sous forme incomplète.

Si vous ajoutez à cela le fait que, ces trente derniers jours, j’ai quand même produit la bagatelle de quatre épisodes de Radio-Erdorin et que j’ai encore deux batches de photos à finir – dont les 400 de Japan Impact – ça commence à s’accumuler. J’ai franchement une tronche de déterré sur cet épisode.

Paradoxalement, j’ai eu assez peu de problèmes techniques sur cet épisode. À part le classique du tube light qui s’éteint au bout d’un quart d’heure. Ce truc est plutôt sympa, mais il a une autonomie évanescente.

J’avoue avoir fait le montage un peu à l’arrache et j’espère qu’il n’y a pas trop de bugs. D’autant qu’avec trois live-reports, même sous la forme de résumés express, il dépasse la demi-heure, ce qui n’est pas idéal. Heureusement qu’il n’y avait que huit albums.

J’espère d’ailleurs que ces mini-résumés vont inciter les gens à aller voir les vidéos live, qui végètent au niveau fréquentation.

Comme mentionné dans la conclusion, le mois de mars devrait être un peu plus calme, avec un seul concert prévu. En même temps, c’est surtout février qui a été franchement exceptionnel.

Du coup, vous avez l’épisode pile pour le week-end, comme d’habitude sur Peertube et sur YouTube.

Naviguer dans cette série

Radio-Erdorin, janvier 2023Radio-Erdorin, mars 2023

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Ko-Fi, sur Liberapay ou sur uTip. Je suis également présent sur Patreon et sur KissKissBankBank pour des soutiens sur la longue durée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.