Les restes du samedi: Abraham / Chainer

Ça faisait longt… ok, j’arrête. Bref, nouvel épisode des Restes du Samedi, avec deux groupes de metal suisses, mais c’est un peu leur seul point commun. Il y a, d’une part, le black-metal/post-hardcore d’Abraham et, d’autre part, le heavy mélodique à l’ancienne de Chainer.

J’aime bien les musiques extrêmes, mais pas trop extrêmes. Je suis très suisse, quelque part. Abraham aussi est suisse. Le groupe (découvert par Angry Metal Guy) se définit comme post-hardcore et ça aurait déjà dû m’alerter, parce que le hardcore et moi, on n’est pas très copain. Je soupçonne même que le hardcore n’est copain avec personne, mais bon.

Avec Débris de mondes perdus, la formation lausannoise propose une musique très brutale, très déconstruite aussi, avec voix mi-hurlées, mi-parlées. Les ambiances sont très impressionnantes et il y a quelques passages post-metal plus classiques que j’aime bien, mais globalement, c’est assez clairement au-delà de mes limites.

Aucun doute sur le fait que cet album est très maîtrisé, mais c’est juste pas ma came. Mais genre, en orbite elliptique autour de ma came. Je pense cependant que les quelques – probablement rares – amateurs de hardcore qui suivent ma prose (et non pas mon prose) pourraient s’y retrouver. Vous pouvez le trouver sur Bandcamp.

Bonus: la vidéo de « Verminvisible »

Toujours du metal, mais dans un style très différent, Chainer est un power-trio dont j’ai déjà eu l’occasion de vous parler pour deux prestations live, la plus récente en première partie de Nanowar of Steel. À cette occasion, ma dame ayant flashé dessus, j’ai pris leurs deux derniers albums, Orgasmo Mechanic (2015) et Balls Kicker (2017).

Les titres des albums (sans parler des pochettes) ne sont pas exactement des plus subtils, mais la musique non plus. Chainer propose un metal très inspiré par ce qui se faisait dans les années huitante: Motley Crüe, WASP et consorts. La voix de Kevin Van Raiser se rapproche souvent de celle de Blackie Lawless.

Je ne vais pas dire que le metal eighties ce n’est pas ma came, parce que j’ai commencé à écouter du metal dans ces années-là. Ça serait moyennement crédible. Par contre, je n’ai jamais été très fan de Motley Crüe et je n’ai commencé à m’intéresser à WASP qu’avec The Headless Children et The Crimson Idol.

Du coup, si le groupe connaît son sujet et a la patate qui va bien, je n’accroche pas particulièrement. Je dirais bien que j’ai passé l’âge, mais là encore, je pense que je ne trompe personne. Cela dit, si le metal (ou « hard-rock mélodique ») de l’époque vous branche, ces deux albums sont sympas et je vous les recommande (au passage, un nouvel album est en préparation).

Bonus: la vidéo de « High Wild Ride » (avec l’ancien line-up du groupe)

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Ko-Fi, sur Liberapay ou sur uTip. Je suis également présent sur Patreon pour des soutiens sur la longue durée.

2 réflexions au sujet de “Les restes du samedi: Abraham / Chainer”

  1. Passé un certain age, on n’a plus forcément que des bons restes… Ceci dit Abraham est intéressant.

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :