Parad1gm

Parad1gm

Reçu en service de presse, voici un plutôt impressionnant premier album de Parad1gm, un groupe français de metal progressif. Je dirais bien que les noms de groupes ou d’album avec des chiffres à la place des lettres sont à la mode, sauf que le l33tsp34k, c’est pas loin d’être vieux comme le web.

Perturbator: Nocturne City

Perturbator: Nocturne City

Pour le cas où vous l’auriez raté: les années 1980 reviennent en force! Et, avec elles, un style musical à base de synthétiseurs que l’on a depuis nommé “synthwave”. Parmi les grands noms modernes, on trouve pas mal de français (Carpenter Brut et The Algorithm), dont Perturbator – James Kent, de son nom civil. Témoin cet EP, Nocturne City.

Carpenter Brut: Leather Teeth / Trilogy

Carpenter Brut: Leather Teeth / Trilogy

Dans la série “tonton Alias toujours en avance sur son temps”, je découvre ces jours Carpenter Brut. Genre, trois ans après tout le monde. Du coup, pour rattraper mon retard, j’ai pris les deux albums du groupe: Trilogy (compilation des trois premiers EP) et le récent Leather Teeth.

Thy Catafalque : Geometria

Thy Catafalque : Geometria

Le souci, avec la frange la plus expérimentale du metal progressif, c’est de savoir à quel moment on quitte le rivage de l’expérimentation bluffante pour être emporté dans le grand tourbillon du nawak de la fin des temps. Ça doit être une question d’habitude, parce que je suis à peu près certains qu’il y a quelques années, j’aurais rangé Geometria, le nouvel album de Thy Catafalque, dans la seconde catégorie.

The Erkonauts / Bak XIII à l’Écurie

The Erkonauts à L'Écurie 2018

C’est devenu une tradition genevoise: mi-janvier, Ales Campanelli, le bassiste et chanteur des Erkonauts, fête son anniversaire à l’Écurie avec son groupe et des potes. En l’occurrence, c’est Bak XIII qui fait le supporting act pour ce qui est pour moi le premier concert de 2018. Et aussi la première occasion d’entendre les nouveaux morceaux des Erkons en live.

Ember Falls: Welcome to Ember Falls

Ember Falls: Welcome to Ember Falls

Vous m’avez sans doute déjà vu utiliser l’expression “la Finlande, c’est un peu le Japon de l’Europe”. Ember Falls, groupe finlandais découvert via Angry Metal Guy, le prouve de façon quasi-littérale avec son premier album, Welcome to Ember Falls, qui pourrait être la bande originale d’un animé dystopique, avec une poignée d’extra-terrestres dans des robots géants luttant contre une dictature néolibérale mondiale.

Meril Wubslin, Totorro et GaBlé à Genève (Festival Face Z)

Totorro au Festival Face Z

Alors, à la base, il y a eu le sympathique Come to Mexico, de Totorro, chroniqué en ces pages. De là, j’ai découvert que le groupe passait à Genève ce jeudi dans le cadre du Festival Face Z et, après discussions avec les organisateurs de la soirée, me voici promu photographe officiel. Euh, cool?

Clawerfield: Engines of Creation

Clawerfield: Engines of Creation

De même que, comme le disait en son temps Coluche, la France est parmi les plus balèzes du monde en politique française, il semble que la Suisse soit la nation de pointe en ce qui concerne le cybermetal. Ce n’est pas moi qui le dit, c’est Clair & Obscur et j’ai cette chronique, inspirée par leur article, qui semble le prouver (en plus d’une précédente chronique sur Sybreed). La première concerne Clawerfield, un groupe bernois originaire de Thoune, et leur l’album Engines of Creation.

 

Område: Nåde

Område: Nåde

Après le prog breton en breton, voici Nåde, deuxième album d’Område: du metal progressif avant-gardiste mâtiné d’électro ambiante et de musique symphonique, avec des titres en au moins cinq langues différentes et assemblé par un duo français sous les pseudonymes de Bargnatt XIX et Arsenic. Je pose ça, je laisse fuir les âmes sensibles et je reviens.

Do Make Say Think: Stubborn Persistent Illusions

Do Make Say Think: Stubborn Persistent Illusions

Do Make Say Think est un groupe de post-rock qui va vous casser les idées reçues sur ce genre. Je préfère vous prévenir tout de suite, d’une part parce que Stubborn Persistent Illusions, comme son nom ne l’indique pas est un album à part et, d’autre part, parce que j’ai tendance à râlouiller sur le …

Lire plus