Quoi, déjà 2023?

Or donc, on arrive gentiment sur la fin de 2022, avec 2023 à l’horizon. On ne va pas se mentir: le début cette décennie est un peu décevant. Globalement, déjà: saison 3 de la pandémie, saison beaucoup trop du capitalisme et de l’effondrement de la biosphère, plus les habituels réacs en roue libre.

Et puis j’aime bien les années huitante, mais je ne crois pas qu’il était nécessaire de pousser le détail jusqu’à ressusciter la Guerre froide.

Personnellement… disons qu’il y a du bon et du moins bon.

J’ai un peu l’impression que, pendant presque tout 2022, j’ai couvé une forme de déprime de basse intensité. Le symptôme le plus parlant, à mon avis, est mon addiction à World of Tanks.

En conséquence, niveau créatif, je n’ai pas été des plus actif. J’ai à peu près rien fait pour Erdorin, que ce soit le jeu ou les fictions. Je pourrais dire que, pour le premier, j’attendais un peu sur d’autres (coucou Antoine!), mais en vrai, j’aurais pu faire d’autres trucs à côté et je ne les ai pas faites.

Je me suis un peu repris en fin d’année, avec l’écriture de quelques bouts de chapitre pour Erdorin, Chroniques de l’Arbre-Monde, mais il va falloir que je pose ça un peu plus au propre.

Sur ce point, je rencontre deux écueils. D’une part, une structure qui devrait être sérieusement revue pour mieux intégrer les parties qui se déroulent avant l’Exil. D’autre part, les idées qu’on a eues il y a vingt-cinq ans, quand on bossait sur le projet de BD à l’origine des romans, qui ont pris un sérieux coup de vieux.

Tout n’est pas noir non plus: malgré mes craintes de trous dans le planning, j’ai réussi à quasiment tenir le rythme de cinq billets par semaine, soit plus de 250 pendant l’année 2022. Quelque part, le blog, c’est un peu ma bouée de sauvetage niveau création. Le truc qui me force à écrire tous les jours, ou presque.

Et puis il y a les vidéos. Je ne sais pas à quel point ça va se confirmer sur le moyen et long terme, mais il semble que 2022 aura été l’année d’un – petit – décollage de Radio-Erdorin.

Déjà, alors que il m’a fallu quatre ans et demie pour arriver péniblement à 200 abonnés, au début de cette année, là j’ai atteint et dépassé les 350 (354 au moment où j’écris ces lignes). Chose étonnante: c’est surtout à partir d’octobre que les chiffres ont décollé.

Du coup, 2023. Là encore, il y a du bon et du moins bon. Côté positif, l’envie d’écrire revient doucement, l’envie de bosser sur la nouvelle version d’Erdorin:2300 aussi.

J’ai également le projet de commencer un vlog sur Erdorin, pour parler du projet, de l’univers, etc. Oui, c’est un peu la conséquence de l’interview avec Vieux Geeks, mais on va essayer de faire ça un peu moins gonzo.

Par contre, avec une Assemblée générale de mon boulot qui se profile en septembre, je risque d’avoir beaucoup moins de temps pour les projets annexes.

Déjà, je compte méchamment réduire la voilure sur les conventions: probablement pas de Trolls & Légendes cette année, on va rester sur les trucs locaux, avec une exception pour la Japan Expo de Paris avec ma dame, qui est un peu nos vacances à nous.

Et je peux oublier mon été: l’Assemblée a lieu mi-septembre et, si j’ai de la chance, je pourrai aller à OctoGônes, mais même ça n’est pas garanti. Mais bon, c’est tous les six-sept ans, c’est pas la mort non plus. Et puis ça sera ma quatrième, je commence à avoir l’habitude.

Vous aurez noté que j’ai soigneusement évité de parler de mes résolutions de 2022. Je ne suis pas allé relire le billet (ET NAN J’IRAI PAS), mais je soupçonne que ça risquerait de réellement me déprimer. Bon, on va dire qu’avec mon nouvel écran, je suis à 3200×1800.

Oui, j’ai déjà fait cette blague. Souvent.

Mais bon, on va en rester là pour 2022: bonne année 2023, l’année de… je sais pas, mais l’année, voilà.

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Ko-Fi, sur Liberapay ou sur uTip. Je suis également présent sur Patreon pour des soutiens sur la longue durée.

2 réflexions au sujet de “Quoi, déjà 2023?”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :