O.R.k.: Screamnasium

Prenez l’ancien bassiste de Porcupine Tree, l’ancien batteur de King Crimson, ajoutez-y un guitariste Carmelo Pipitone et un chanteur, LEF, et vous obtiendrez O.R.k., dont je vous avais déjà parlé il y a quelques temps et qui revient avec Screamnasium, leur quatrième album.

O.R.k. est ce que l’on peut appeler un supergroupe, même si plusieurs des membres ne font plus partie de leur formation originelle. Il propose un rock progressif avec beaucoup d’autres influences: metal, rock alternatif, etc.

Screamnasium est un album plutôt court: quarante-deux minutes. Mais ça représente quand même neuf pistes entre trois et quatre minutes et demie et une dernière de cinq minutes et demie.

J’avais donc précédemment chroniqué Ramagehead lors de sa sortie, en 2019. Je n’avais pas été très enthousiaste à l’époque, mais la chronique dithyrambique d’Angry Metal Guy m’a donné envie de lui redonner une chance.

Et j’avoue que je ne suis pas beaucoup plus enthousiaste aujourd’hui qu’il y a trois ans. Et, comme à l’époque, c’est un cas de « c’est pas toi, c’est moi ».

Sur le papier, O.R.k. propose un rock progressif plutôt innovant, déjanté, remuant. La seule absence de surprise de Screamnasium vient du fait que les musiciens sont juste bluffants, vu les pointures.

Ce n’est pas que je n’aime pas. Il y a des choses assez chouettes dans cet album, comme la première piste, « As I Leave », ainsi que « Hope for the Ordinary » et « Deadly Bits » ou le côté orchestral final de « Someone Waits ».

C’est juste que, globalement, ça ne parle pas. Même si, objectivement, les quatre titres ci-dessus représemtent plus de la moitié de l’album. C’est un petit peu vexant. J’ai aussi l’impression que, écouté à une période de ma vie, j’aurais probablement mieux accueilli Screamnasium. Là, je reste à côté.

Mais si vous avez envie d’entendre un rock progressif contemporain passablement déjanté, je vous conseille de donner à une chance à O.R.k. Il est sur le Bandcamp de son label Kscope.

Bonus: la vidéo de « As I Leave »

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Ko-Fi, sur Liberapay ou sur uTip. Je suis également présent sur Patreon pour des soutiens sur la longue durée.

2 réflexions au sujet de “O.R.k.: Screamnasium”

  1. J’aime vraiment beaucoup ce groupe et ses musiciens mais leur dernier opus ne m’a pas transcendé comme le précédent. Il y a quelques très bons titres mais ça ne fait pas un album.

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :