Japan Expo Sud 2011

Et allez, encore un week-end au milieu des otakus, des cosplayers et autres fans de trucs plus ou moins japonais et autre geekeries assimilées: Isa et moi sommes allé à Marseille ce week-end pour la Japan Expo Sud. Je dois avouer une certaine lassitude après ces deux jours, lassitude qui m’est pas entièrement due aux choix télévisuels d’Isa – même si je connais peu de choses plus dangereux pour ma santé mentale que ma chère et tendre armée d’une télécommande.

Le vrai problème, c’est qu’un évènement comme la Japan Expo est prévu pour les fans absolus ou le grand public qui n’y connaît pas grand-chose, mais pour des semi-intéressés comme moi, c’est d’un intérêt beaucoup plus limité. À peu près les trois-quarts de l’intérêt de ce salon, c’est les costumes, les gadgets, les bouquins et DVD en eux-mêmes et les dédicaces – et à part les bouquins et les DVD, que j’achète en général ailleurs, ça ne coïncide pas avec mes intérêts (pour rester poli).

Bon, tout n’est pas complètement perdu: j’ai quand même pu voir quelques extraits de séries potentiellement intéressantes, comme Jellyfish Princess ou Durarara, et assister à deux mini-concerts pas complètement inintéressants: Keisho Ohno, qui fait une sorte de rock avec des instruments traditionnels japonais et Yume Duo, un pianiste et un violoniste plutôt doués qui jouent des génériques de dessins animés, de films ou des musiques de jeux vidéos. Mais disons que j’ai surtout passé beaucoup de temps à lire du San-Antonio ou à faire le drapeau derrière Isa en mode shopping aggravé.

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Ko-Fi, sur Liberapay ou sur uTip. Je suis également présent sur Patreon pour des soutiens sur la longue durée.

4 réflexions au sujet de “Japan Expo Sud 2011”

  1. Note pour ceux qui vont me dire “ah, c’est con, il y avait le FIJ / le festival Inferno / un autre truc génial ce week-end”: merci, je suis au courant et allez mourir!

    Répondre
  2. … mais il fallait que tu y ailles, voyons! Isa n’arriverait jamais à tout ramener sans aide…

    Répondre
  3. Durarara est excellent. C’est la même équipe que pour Baccano! mais la trame de l’histoire est linéaire donc c’est plus facile à suivre. Jellyfish Princess n’est malheureusement pas aussi bon que les premiers épisodes le laissent à penser. Beaucoup de potentiel qui n’est jamais réalisé 🙁

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :