Imaginaerium: The Rise of Medici

Un concept-album de rock progressif, c’est classique. Un concept-album sur la Renaissance, c’est plus rare – pas inconnu, mais plus rare. The Rise of Medici en est le plus récent exemple, sous la houlette du projet Imaginaerium.

Imaginaerium est le projet du musicien français Eric Bouillette, qui ici écrit, compose, joue d’une foule d’instruments et, surtout, s’entoure d’une foule de pointures. L’ensemble est un rock progressif, tendance néo-prog symphonique.

Si la version de The Rise of Medici que j’ai récupérée en numérique, via un service presse de Bad Dog Promotions, compte deux disques, seul le premier, de cinquante-quatre minutes, est l’album proprement dit. Il compte douze pistes, entre deux et six minutes.

Eric Bouillette est un musicien avec de multiples projets (Nine Skies, Solace Supplice, The Room) entre France (où il est né) et Grande-Bretagne (où il réside). Imaginaerium est le dernier en date et, dans l’absolu, cet album me fait beaucoup penser à certains des projets de Clive Nolan. Et, d’ailleurs, ce dernier a co-écrit la musique et écrit les textes de l’album.

La grande force de cet album réside principalement en la conjonction de compositions volontiers épiques et d’un duo vocal exceptionnel, Laura Piazzai (Contessina de’ Medici) et Andy Sears (Cosimo de’ Medici). S’y ajoute la soprano Elena Vladyuk et d’autres musiciens de renom.

Il faut être honnête: le prog d’Imaginaerium ne révolutionne pas le genre. On est assez proche de certaines compositions d’Arena ou du projet Clive Nolan/Oliver Wakeman. Mais c’est solide et ça ne manque pas d’énergie et, comme mentionné, d’épique. On sent le souffle de l’Histoire qui s’immisce dans plusieurs des pistes.

Si je devais pinailler, je dirais aussi que la production manque un peu de relief, de peps, mais c’est plutôt mineur. Plus gênant – de mon point de vue – l’absence de lien pour une version numérique. Alors, certes, il était censé sortir en septembre dans une édition CD luxueuse (épuisée depuis), mais je ne trouve que le single.

Je suppose qu’il y a d’autres manières d’écouter et d’acheter The Rise of Medici et je ne manquerai pas de les mentionner ici. Parce que je vous encourage à vous intéresser à cet album, Imaginaerium signe ici un très bon concept-album pour les amateurs de rock progressif symphonique.

MISE À JOUR, 13/1: j’ai quelque peu raté un point important: Éric Bouillette est décédé en septembre passé, peu avant la sortie annoncée de l’album. La version CD était une pre-release et l’album devrait trouver un nouveau label et sortir officiellement prochainement. Merci à Bad Dog Promotions d’avoir répondu à mes questions.

Bonus: la vidéo de « Glass Throne »

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Ko-Fi, sur Liberapay ou sur uTip. Je suis également présent sur Patreon pour des soutiens sur la longue durée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :