Xaon: The Lethean

Lethe, le fleuve qui apporte l’oubli. Ça n’a pas très bien fonctionné avec The Lethean, nouvel album de Xaon: je me souviens très bien de leur précédent opus, Solipsis, et, du coup, j’attendais beaucoup de celui-ci.

Xaon est un groupe franco-suisse – plus français que suisse, mais on ne va pas chipoter – actif depuis 2014 et qui propose un death-metal mélodique symphonique. Mais pas que. La voix est principalement growl, mais il y a pas mal de passages en voix claire – et même en français.

The Lethean est leur troisième album. Il compte dix pistes et dure un peu plus de cinquante minutes. Si l’on excepte la courte intro, les compositions durent entre quatre et sept minutes et demie.

À la base, Xaon, c’est donc du death-metal mélodique symphonique. Le genre de musique turbo-épique quitte font dire que c’est un groupe taillé pour jouer dans des festivals en plein air, sur des scènes immenses avec un son qui décolle le papier peint.

Et des pistes comme ça, The Lethean en a une belle cargaison: « The Hunt », « If I Had Wings », « In Pyrrhic Seas » ou « Wanton », entre autres.

Mais pas que. Sur cet album, les musiciens ont eu une bonne idée: ils ont essayé des trucs. Plusieurs pistes proposent des sonorités ou des compositions qui sortent de l’ordinaire – si tant est qu’on puisse qualifier le death symphonique « d’ordinaire ».

C’est une bonne idée. Le souci, c’est que les bonnes idées ne font pas toujours une bonne exécution. Et, s’il y a des trucs qui fonctionnent (le très circassien « A Golden Silence » et son intermède lyrique), il y a quelques passages de The Lethean dont je me demande un peu ce qu’ils foutent là. Par exemple le final jazz-funk-variété français de « And Yet I Smile ».

Je vous laisse trente secondes pour comprendre ce que je viens d’écrire.

Et, quelque part, ce qui me chagrine, c’est que les pistes plus « classiques » sont les plus convaincantes de cet album. Ça me chagrine, parce que j’ai bien les groupes qui tentent des trucs et j’ai un peu peur que, du coup, Xaon se dise « bon, ben on va rester sur les trucs qui fonctionnent. »

Je ne suis pas dans leur tête non plus, notez. Et j’espère bien que j’ai tort, parce que l’idée d’un prochain album de Xaon qui allie le côté épique et grandiose avec des idées musicales nouvelles, j’approuve. En l’état, même décousu, The Lethean est un album de très bonne tenue et hautement recommandable. Il est disponible sur Bandcamp.

Bonus: la vidéo de « If I Had Wings »

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Ko-Fi, sur Liberapay ou sur uTip. Je suis également présent sur Patreon pour des soutiens sur la longue durée.

1 réflexion au sujet de « Xaon: The Lethean »

  1. J’ai bien aimé leur album, même les trucs zarbis en français. Après je n’avais pas écouté le précédent.

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :