Violet Cold: Multiverse

Il y a des fois où je me dis que j’ai vraiment des goûts bizarres. OK, souvent, mais particulièrement quand je me retrouve à chroniquer des albums de Violet Cold, comme ce Multiverse, qui vient de sortir.

Violet Cold est le projet d’un musicien azerbaïdjanais, actif depuis une dizaine d’années et qui propose une musique aux confins du black-metal, de l’électro et de divers courants folk. Des fois, « bizarre », c’est que le prénom!

Multiverse est un album plutôt court, d’une quarantaine de minutes. Il compte un total de huit pistes, généralement autour de cinq minutes, mais il y a quelques exceptions.

Il y a deux éléments que je trouve particulièrement marquants dans la musique de Violet Cold. D’une part, l’hétérogénéité apparente du mélange musical. Accoler black-metal, notamment avec des screeches furieux, avec de l’électro planante et, par-dessus, rajouter des éléments folk, que ce soit d’Asie centrale ou plus celtisants, il faut oser.

D’autre part, le fait que ce mélange fonctionne aussi bien. Parce qu’une fois de plus, sur Multiverse, les compositions ont ce côté à la fois viscéral et détaché, technologique et tribal, ancien et futuristes qui les rend absolument uniques.

Enfin, « unique », c’est peut-être vite dit et si je devais faire un – tout petit – reproche à Violet Cold, c’est qu’il reste quand même très proche de son style habituel. Mais comme j’aime beaucoup ce style habituel, ça ne me dérange que très moyennement. D’autant que je ne connais pas beaucoup d’autres groupes sur ce créneau.

Alors oui, c’est du bizarre. Je me répète, mais je préfère être clair: Violet Cold, c’est un projet très particulier et ce Multiverse ne plaira certainement pas à tout le monde. Mais si les contrastes extrêmes vous attirent, n’hésitez pas lui consacrer une écoute, par exemple sur Bandcamp.

Bonus: la vidéo de « Stardust »

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Ko-Fi, sur Liberapay ou sur uTip. Je suis également présent sur Patreon et sur KissKissBankBank pour des soutiens sur la longue durée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.