Trois jours à Berlin

À l’heure où vous lirez ces lignes, j’entame ma troisième journée à Berlin pour un séminaire de travail. Ouais, droit derrière OctoGônes. Non, je n’ai pas choisi. Mais bon, trois jours dans une ville que je ne connais pas, tous frais payés, ça me va plutôt bien, en fait.

Donc, Berlin. C’est grand, mais en même temps, ça n’en a pas vraiment l’air. Je veux dire, on a passé une bonne partie du lundi à crapahuter à pied dans le centre (sous une météo que l’on qualifiera de « changeante » pour rester poli) et, si on était bien fatigués à la fin, ça restait gérable. On n’a sans doute pas tout vu non plus.

Ce que je trouve assez marquant, c’est le poids de l’histoire qui pèse encore sur la ville. C’est sans doute un cliché de dire ça, mais entre les bâtiments plutôt anciens, les quelques stigmates de la Seconde Guerre mondiale qui restent encore, plus la présence du Mur, même sous une forme fantomatique, on sent que ça marque.

Par exemple, le tracé du Mur est toujours présent dans les rues, sous la forme de pavés différents. Et, à côté de l’hôtel où nous nous trouvons, sur la Bernauerstraße, il y a toute une série de poteaux – et même un pan préservé qui montre la taille du truc.

On trouve aussi quelques mémoriaux consacrés aux victimes du nazisme; plus étonnant, sur la place où ont été brûlés des livres, une fenêtre dans le sol montre des étagères vides. Il y a également des pavés dorés à l’entrée de maisons où ont vécu de personnes assassinées dans les camps (ou qui se sont suicidé).

Si vous rajoutez à ça les diverses joyeusetés venues de l’époque de l’Allemagne de l’Est, ça donne un paysage assez peu joyeux en apparence. Pourtant, Berlin est une cité tout ce qu’il y a de plus vivante. Surtout en ce jour anniversaire de le réunification. Bon, par contre, on se serait passé des manifestants antivax et qanonistes…

Clairement, c’est le genre de ville dans laquelle j’aimerais passer plus de temps. Pour le coup, à part cette demi-journée de promenade, je n’ai pas vu grand-chose et, même si le lieu du séminaire (Gästehaus Lazarus) était plutôt sympa, c’était quand même deux jours de boulot avant le retour à la maison cet après-midi.

Une petite galerie avec quelques photos prises à l’iPhone sur Flickr.

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Ko-Fi, sur Liberapay ou sur uTip. Je suis également présent sur Patreon pour des soutiens sur la longue durée.

3 réflexions au sujet de “Trois jours à Berlin”

  1. J’aime bien Berlin. J’y allais régulièrement pour la CCC – quand elle y avait lieu. J’y suis aussi allé avec des amis, et en famille. Je trouve la ville rafraichissante, moins dense que Londres ou Paris, avec plus d’espaces verts, des cours d’eau plus accessibles. On peut y flâner et trouver des recoins.
    Il y a beaucoup de truc à visiter, l’île des musées est impressionnante, et ma femme a adoré le musée de la RDA. Mon truc favori est le tour de la ville en bateau, moins stressant que les bateaux mouches, et on peut y boire de la bière. Le monde germanique est aussi plus «family-friendly» ce qui est un plus.

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :