Protest the Hero: Palimpsest

Ça fait un moment que Palimpsest, le dernier album de Protest the Hero, traîne dans ma liste des albums à écouter. La faute à une idée préconçue persistante de ma part: la crainte de me retrouver avec un bidule bordélique à la Periphery. Fort heureusement, je me trompais sur ce point.

Protest the Hero est un nom que j’ai souvent vu passer dans mes veilles prog-metal, notamment via une chronique d’Angry Metal Guy. C’est une formation canadienne active depuis une petite vingtaine d’années et qui propose un metal progressif très mélodique, avec des aspects symphonique, et caractérisé par la voix très aigüe de son chanteur Rody Walker.

Oui, quelque part, il y a quelques points communs avec Rush…

Palimpsest est le cinquième album du groupe. Il compte pas moins de treize pistes, mais une seule dépasse (de peu) les six minutes et trois d’entre elles sont des « respirations d’une minute environ ». Ce qui nous donne au total près de cinquante-quatre minutes.

Au cas où ça n’était pas immédiatement clair, je découvre Protest the Hero au travers de cet album. Je n’ai pas la moindre idée de si Palimpsest est représentatif du style du groupe. Je dirais bien que je découvrirai ça en écoutant les précédents albums, mais je me connais: ça n’arrivera sans doute jamais.

Pas que le style me déplaise, au contraire. Le metal progressif de Protest the Hero est donc plutôt mélodique et, surtout, passablement secoué. Ça décroche à tout va et ça remue dans tous les sens.

Ajoutez ça une orchestration symphonique qui vient donner un relief épique à certaines compositions, les prouesses instrumentales des musiciens (qui sont des grosses brutes) et le timbre particulier du chanteur, vous avez un groupe pas banal à écouter.

Franchement, j’aime bien. Les compositions ont un bon rapport complexité/déboîtage et le tout est très mélodique. J’ai juste un peu l’impression qu’entre le déchaînement d’énergie quasi-continu et la voix suraiguë du chanteur, Palimpsest est un peu plus long que strictement nécessaire. Avec une ou deux pistes en moins, ou peut-être plus de respiration, il aurait été plus digeste.

C’est somme toute assez mineur. En l’état, Protest the Hero m’a plutôt convaincu avec Palimpsest. Si vous aimez le metal progressif et que vous ne connaissez pas cette formation, n’hésitez pas à la découvrir, par exemple sur Bandcamp.

Bonus: la vidéo de « From the Sky »

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Ko-Fi, sur Liberapay ou sur uTip. Je suis également présent sur Patreon pour des soutiens sur la longue durée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :