Hollywood Burns: The Age of Saucers

La synthwave est un genre musical inspiré des musiques de film, notamment de celles composées par John Carpenter pour ses propres productions. Hollywood Burns pousse l’idée à son paroxysme avec ce nouvel album, The Age of Saucers.

Derrière Hollywood Burns se cache le musicien français Emeric Levardon – oui, encore un. Comme le nom du projet l’indique, sa synthwave (ou darksynth) fait plus que s’inspirer des musiques de film des années huitante: elle construit des bandes originales de films qui n’existent pas.

Par contre, ne vous attendez pas à de longues pistes: les dix titres de The Age of Saucers totalisent trente-sept minutes et ne dépassent pas les cinq minutes. On a même le schéma habituel des génériques de fin, avec un avant-dernier morceau chanté suivi d’un final instrumental.

Comme souvent, la différence majeure entre les musiques de l’époque et celles de la synthwave contemporaine, c’est la présence d’une batterie. Une vraie batterie, avec un vrai batteur (Rémi Meilley). Mais il y a également de la guitare et même une trompette.

Il faut cependant avouer que The Age of Saucers ressemble beaucoup à d’autres albums de synthwave récents. Certes, le parti-pris cinématique ajoute une touche d’originalité aux compositions, mais je ne suis pas certain que ça soit suffisant pour faire sortir Hollywood Burns du lot.

Reste que c’est quand même bien foutu. Les compositions sont souvent pêchues, inspirées ou les deux. Je retiens principalement le morceau-titre, « Abomination from Planet X », « Saturday Night Screamer », « Fear in the Eye of the Tyrant » et le diptyque final « Skylords » / « The Heist of Area 51 ». Il n’y a pour ainsi dire aucune piste faible dans cet album, découvert via une chronique de Core&Co.

Les amateurs de synthwave devraient trouver leur compte dans The Age of Saucers. Hollywood Burns livre ici un album de qualité, pas forcément turbo-original-3000, mais très agréable. Il est disponible à prix libre sur Bandcamp.

Bonus: la vidée de « Saturday Night Screamer », complètement dans le thème

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Ko-Fi, sur Liberapay ou sur uTip. Je suis également présent sur Patreon pour des soutiens sur la longue durée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :