Enola Holmes 2

Après avoir brillamment résolu l’énigme de l’épisode précédent et retrouvé – brièvement – sa mère, Enola Holmes, désormais pupille de son frère Sherlock, se lance à son tour, au début de ce Enola Homes 2, dans une carrière de détective conseil. Ça ne se passe pas très bien.

Comme dans, personne ne la prend au sérieux et elle est sur le point de fermer son agence lorsqu’une jeune fille, Bessie, lui demande de retrouver sa sœur disparue.

La sœur en question s’appelle Sarah Chapman, elle est ouvrière dans une manufacture d’allumettes et si son nom vous est peut-être familier, félicitations: vous avez une remarquable connaissance des mouvements sociaux du XIXe siècle.

On retrouve dans cette Enola Holmes 2 Millie Bobby Brown, toujours épatante dans le rôle-titre, mais aussi Henry Cavill en Sherlock, Helena Bonham Carter dans le rôle d’Eudoria (madame Holmes mère, et accessoirement suffragette de choc). Enola continue à s’adresser au spectateur, notamment dans une intro assez brillante.

On retrouve également cette reconstitution d’un Londres des années 1880, avec le saisissant contraste entre la condition de la classe ouvrière et celle des grands patrons et aristocrates. Peut-être pas complètement exacte, mais en tout cas crédible.

Ce deuxième film d’Enola Holmes est toujours très plaisant à regarder. Il est peut-être un ton en-dessous de son prédécesseur, par contre. L’effet de surprise est passé, les petites animations du premier ont disparu – sauf dans le générique de fin – et la présence d’un personnage central de la « mythologie sherlockienne » paraît un peu forcée.

Il y a cependant quelques vraies bonnes idées que les amateurs d’ambiances victoriennes pourront déguster avec plaisir. Il y par exemple toutes les chances qu’une prochaine partie de Castle Falkenstein inclue un grand bal…

Bonus: la bande-annonce (enfin, une des)

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Ko-Fi, sur Liberapay ou sur uTip. Je suis également présent sur Patreon pour des soutiens sur la longue durée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :