Asu no jokei: Island

En général, j’aime bien les mélanges, mais je dois avouer que j’ai mes limites. Témoin le groupe japonais Asu no jokei et son album Island. Déjà, à la base, c’est du post-black-metal avec vocaux hurlés, mais avec des éléments de j-pop façon musique d’animés.

Découvert via Angry Metal Guy (ouadelse), Asu no jokei (aussi écrit Asunojokei) est une formation japonaise, fondée en 2014. Elle se décrit comme post-black-metal et, pour reprendre une expression légendaire, y’en a aussi. Il y a également un côté punk-rock et j-pop qui aurait mal tourné.

Deuxième album du groupe (qui a également publié deux EP), Island compte onze pistes dont la durée varie entre une minute et demie et près de huit minutes. Au total, l’album fait cinquante-deux minutes.

Vous l’aurez peut-être compris, Asu no jokei n’est pas un groupe très banal dans sa musique. Quelque part, ça ressemble plus à du rock alternatif – un peu punk, un peu grunge – avec des influences j-pop, le tout accompagné de vocaux parlés ou hurlés.

Disons que si vous avez l’habitude du post-black-metal un peu planant à la Alcest, vous risquez d’être surpris. Un peu de la même manière qu’un promeneur suivant une voie de chemin de fer qu’il pense abandonnée serait surpris de s’apercevoir qu’il s’agit d’une ligne TGV.

De plus, Island est capable de sauter du coq à l’âne, en posant par exemple une piste un peu easy-listening (« Gaze ») entre deux morceaux plus excités.

Je vais être franc: c’est le genre de musique que je trouve plus intéressante que réellement enthousiasmante. Dans le genre zarberie, on est pas loin de mes limites – et pas toujours du bon côté de cette limite. Le côté super-contrasté « musique mélodique vs vocaux hurlés agressifs » est poussé ici à son paroxysme et, si je peux apprécier le concept de contrepoint, là il a été boulonné sur 11.

Du coup, j’ai un peu du mal à recommander franchement Island. Asu no jokei est un groupe extrême dans sa démarche et je pense que, du coup, il plaira plus aux amateurs de metal extrême. Je vous recommande néanmoins de vous faire une idée par vous-même, par exemple sur Bandcamp.

Bonus: la vidéo de « Chimera »

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Ko-Fi, sur Liberapay ou sur uTip. Je suis également présent sur Patreon pour des soutiens sur la longue durée.

1 réflexion au sujet de « Asu no jokei: Island »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :