Anna von Hausswolff: Live at Montreux Jazz Festival

Je vous avoue que je n’ai commencé à entendre parler de Anna von Hausswolff que lorsqu’elle a eu des problèmes avec des réacs qui ont essayé de faire annuler ses concerts. Mais son concept m’a suffisamment intrigué pour que je prenne ce tout récent Live at Montreux Jazz Festival.

Anna von Hausswolff est une chanteuse, compositrice et organiste suédoise. Oui, organiste. Comme dans « les grandes orgues qui deviennent féminines au pluriel ». C’est d’ailleurs l’instrument au centre de sa musique, qui incorpore aussi des éléments lyriques, voire black-metal. Sa voix me rappelle celle de Julie Christmas.

Ce Live at Montreux Jazz Festival dure une heure et compte six pistes, dont deux dépassent les sept minutes et deux autres font plus de dix minutes (encore que, pour la dernière, il semble que ce soit deux compositions liées).

Avant toute chose, précisons: si la musique d’Anna von Hausswolff est souvent assimilée au black-metal, c’est plus par ses thèmes que par son style. On est plus proche d’un mélange passablement fumé entre néo-classique, rock gothique et quelques autres trucs.

Globalement, j’aime bien. Mais je suis quand même un peu déçu, parce que je m’attendais à… ben, à plus d’orgue, en fait. On me vent une organiste et en fait j’entends surtout une chanteuse et son orchestre et peut-être qu’il y a de temps en temps un orgue dedans.

Je soupçonne que c’est une de ces performances qui ne prend tout son sens que quand on est vraiment dedans. Et les albums live sont souvent des captations imparfaites de l’événement et plus encore sur un tel concert. C’est compréhensible, mais aussi un peu frustrant.

Mais, donc, globalement, j’aime bien. Il y a dans ce Live at Montreux Jazz Festival des ambiances assez incroyables, des plongées vertigineuses dans les ténèbres et des trouées de lumières. C’est particulièrement notable sur les plus longues compositions.

Découvert via plusieurs sources, notamment une vidéo de Notes Review, Anna von Hausswolff est une artiste qui mérite qu’on s’y intéresse. Personnellement, je ne suis pas entièrement convaincu, mais quand c’est bien, c’est vraiment très bien. Live at Montreux Jazz Festival est disponible sur Bandcamp.

Bonus: la non-vidéo de « The Mysterious Vanishing of Electra »

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Ko-Fi, sur Liberapay ou sur uTip. Je suis également présent sur Patreon pour des soutiens sur la longue durée.

1 réflexion au sujet de « Anna von Hausswolff: Live at Montreux Jazz Festival »

  1. Ce n’est donc pas avec les fachos de mon coin que je vais pouvoir la voir….Je me suis contenté de quelques écoutes des derniers opus sans vraiment rentrer dedans. Oui, au premier abord j’aime bien mais sans plus. Je pense que ça doit prendre une autre dimension en live, mais ça…

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :