American Gods, saison 3

Or donc, American Gods est une série qui raconte comment, en Amérique – OK, aux USA – et de nos jours, des dieux se promènent et font des trucs. Les trucs en question étant les trucs de dieux habituels de dieux: coucher à gauche et à droite, faire des plans et se faire la guerre.

Quelque part, le pitch initial – basé sur un roman de Neil Gaiman – promet des péripéties amusantes. Il y en a. Et, dans cette troisième saison, il y en a objectivement plus que dans la deuxième, mais c’est une affirmation qui est beaucoup moins positive qu’elle n’en a l’air.

L’histoire tourne toujours autour de Mr Wednesday, autrefois connu sous les noms de Wotan ou Odin, qui veut rallier les « anciens dieux » pour faire la guerre à des « nouveaux dieux » qui cherchent à les supplanter. En fait, elle tourne surtout autour de Shadow Moon, qui est – peut-être – son fils.

Il y a également les tribulations de Laura Moon, épouse du précédent. Ex-feue-épouse. C’est compliqué. Et aussi Bilquis, l’ex-reine de Saba, ou Salim, qui se remet difficilement de la rupture avec son amant djinn. Ou la question existentielle majeure de quand une vieille bagnole va passer à travers la glace d’un lac gelé.

Si la saison précédente ne semblait pas savoir où elle allait, celle-ci a une idée nettement plus claire. Ça reste encore très éparpillé, mais c’est une idée claire. Par contre, ça met beaucoup, BEAUCOUP de temps pour y arriver. Et c’est pas mal agaçant.

D’autant que la série a été annulée, qu’il n’y aura pas de quatrième saison et que celle-ci se termine sur un cliffhanger. C’est TRÈS agaçant.

Reste que American Gods offre des idées franchement bluffantes et un travail sur l’image qui est très évocateur. American Gods est une série avec une réelle personnalité. Mais, si on ne peut pas dire qu’elle manque de profondeur, elle semble au contraire beaucoup trop profonde pour le rythme qui lui est imposé.

Au final, l’esthétique et les idées d’American Gods sont impressionnants, mais elle est loin d’être la série qu’elle aurait pu – et dû – être.

La bande-annonce de la troisième saison:

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Ko-Fi, sur Liberapay ou sur uTip. Je suis également présent sur Patreon pour des soutiens sur la longue durée.

2 réflexions au sujet de “American Gods, saison 3”

  1. J’avais lu le bouquin qui, dans mes souvenirs, traînait en longueur en son milieu.

    Je pose une question, sans animosité : est-ce que les auteurs actuels n’écrivent pas leurs oeuvres en espérant secrètement une adaptation sur petit ou grand écran ? Je m’interroge, à la lecture de scénarii parfois bancales, malmenés en littérature, plus enclin à la clémence s’il s’agissait de scénarii de séries TV ou films.

    Répondre
    • Je ne pense pas, pas consciemment en tout cas. Par contre, il est possible que les codes du ciné et des séries les influencent. Et il est vrai aussi que pas mal d’auteurs (Michael Chabon, John Scalzi, Warren Ellis) bossent aussi sur des séries.

      Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :