Blog à part Rock et metal progressifs, science-fiction, jeu de rôle et divagations de vieux gauchiste; maison fondée en 2002

Riverside: Shrine of New Generation Slaves

Depuis le temps que je répète à qui veut l’entendre (et aussi à un certain nombre de gens qui ne veulent pas) que Riverside est probablement ce qui est arrivé de mieux au rock progressif ces dix dernières années, c’est peu de dire que j’attendais l’arrivée de ce nouvel album, Shrine of New Generation Slaves (SONGS, pour faire court; et oui, c’est voulu) avec une certaine impatience. Ou appréhension.

Je dois avouer une petite pointe de déception, en ce que je trouve que cet album n’est pas à la hauteur du précédent, Anno Domini High Definition. Mais bon, ça revient un peu à dire qu’il est moins bon que l’album parfait. Le rock progressif moderne de Riverside, qui évolue sereinement entre néo-prog à la Marillion, progressif atmosphérique façon Porcupine Tree, avec des pointes prog-métal, se pare ici également d’un côté hard-rock-blues.

En soi, ce n’est pas un mal, mais je trouve que, curieusement, ça a tendance à faire retomber la tension, ce qui est un peu dommage: ADHD était un album tendu du slip, limite post-cyberpunk dans son ambiance. SONGS est plus convenu, moins poussé; on y retrouve les mêmes éléments, mais plus dilués.

Cela dit, même calmé, Riverside reste Riverside et cet album regorge de moments musicaux impressionnants, comme “Deprived (Irretrievably Lost Imagination)” ou “Escalator Shrine”, voire le single “Celebrity Touch” (vidéo ci-dessous), survolés par un Mariusz Duda impérial, comme d’habitude. J’avoue également une tendresse pour les deux morceaux-bonus “Night Sessions” qui figurent sur l’édition limitée du CD et leurs ambiances à la Tangerine Dream.

Donc Shrine of New Generation Slaves ne remplacera pas dans mon cœur le précédent album de Riverside, mais ça reste tout de même un opus de grande tenue, à recommander pour ceux pour qui le rock progressif, ce ne sont pas seulement des vieilles barbes des années 1970.

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Liberapay, sur MyTip ou sur uTip (si vous n'avez pas de sous, uTip propose également de visionner des pubs). Je suis également présent sur Tipeee pour des soutiens sur la longue durée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :