Réapprendre à lire

Ça faisait longtemps que je n’avais pas lâché un de mes coups de gueules de vieux gauchiste (insérez ici « OK boomer »). Heureusement, il y a Facebook. Pas Facebook même – encore qu’il y aurait ENCORE des choses à dire sur ce sujet – mais les gens qui publient de la merde dessus.

OK, dans le cas présent, « de la merde » est une exagération, mais à force de voir passer plusieurs fois le même gimmick, j’ai fini par craquer. Le gimmick en question, c’est une copie d’écran d’un tweet parodique, rogné (sciemment ou pas) pour en supprimer la référence. Y compris la mention « parodique » donc.

Souvent, il s’agit de fausses déclarations d’un membre du gouvernement français. Le fait est qu’il est parfois difficile de faire la différence, tant est grande la tendance qu’ont les membres de ce gouvernement d’enchaîner les sorties les plus teubées.

Quand je vois passer ces images, et surtout les commentaires qui vont avec, je me demande parfois si je suis la dernière personne au monde à avoir encore un soupçon d’esprit critique. Le recul est une denrée rare et l’analyse encore plus. Ne parlons même pas de la vérification des faits.

Je ne dis pas qu’il ne m’arrive jamais de me faire avoir, mais j’ai l’impression que, dans ces arènes médiatiques que sont devenus les réseaux sociaux (pour ne pas parler une énième fois de « feu de poubelle hors de contrôle »), c’est à celui qui s’indignera le plus vite et le plus fort.

Ce n’est pas nouveau: je n’aime pas les excès. Même les excès de bière, c’est dire. Je ne crois pas que cette époque ait besoin de plus de gens surexcités qui font n’imp. Par contre, ce serait pas mal si on réapprenait à lire. Genre, à tout lire et à réfléchir un peu, avant de commenter.

Un truc tout con: regardez s’il y a une source; s’il n’y en a pas, cherchez-là. Ce n’est pas très difficile: il suffit souvent de taper les premiers mots dans un moteur de recherche. Ou faire une recherche d’image inverse.

Le souci majeur que j’ai, c’est que j’ai l’impression que c’est une surenchère où personne ne peut gagner. J’ai vu des contacts – voire des amis – justifier ce genre de manipulation par le fait que « c’est la guerre ». Utiliser ce genre d’armes, c’est justifier leur utilisation par l’adversaire. C’est une Mauvaise Idée.

Il s’est trouvé par hasard qu’hier avait lieu, à mon boulot, le lancement d’une publication traitant, en autres choses, de la « post-vérité » et de ce genre de manipulations. Une des intervenantes mentionnait le fait que, paradoxalement, un des moteurs de l’espoir, c’était la colère.

Et je comprends qu’on puisse être en colère. En tant que Français, je le suis aussi. Et en tant que Suisse, j’habite un peu trop près de la frontière pour ne pas m’y intéresser aussi.

Mais si la colère peut être un outil puissant pour faire changer les choses – « Indignez-vous », comme l’écrivait feu Stéphane Hessel – c’est aussi un très bon moyen pour passer en mode Hulk et faire des dommages collatéraux façon tractopelle bourré.

Personne n’aime les tractopelles bourrés. Ne soyez pas un tractopelle bourré.

Image sous licence CC0, via Pixnio.

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Ko-Fi, sur Liberapay ou sur uTip. Je suis également présent sur Patreon pour des soutiens sur la longue durée.

5 réflexions au sujet de “Réapprendre à lire”

  1. Autant j’ai pu faire du parodique par le passé en détournant des images, autant je ne le fais jamais sur des sujets “sérieux” car le second degré et ses enfants ne sont pas très à la mode dans ce monde de millenials…

    Répondre
    • C’est aussi le problème de la Loi de Poe: « Sans un smiley qui cligne de l’œil ou un autre moyen bien flagrant de bien marquer que c’est de l’humour, il est impossible de faire une parodie sans être attaqué directement par une personne qui confondrait l’humour avec une réalité »

      Répondre
    • Techniquement, je ne suis même pas sûr d’être un boomer. Je suis né à la limite entre boomers et Gen-X-ers et c’est une limite qui est pas mal floue.

      Répondre
  2. C’est la guerre

    C’est vrai, c’est une guerre menée contre la vérité et la raison, et tout le monde est en train de gagner. Il y a des défaites plus belles que ce genre de victoire

    Et en plus, les gens qui luttent sur les rézososio n’ont d’autre cause que le statu quo: intrinsèquement ils ne veulent pas changer le monde, ils veulent le maintenir en l’état pour leur confort personnel – tout en payant leur mauvaise conscience avec des actes symboliques

    C’est pour cela que j’ai établi un firewall entre moi et les rézosocio, le ratio signal/bruit est insignifiant, le coût en terme psychologique est trop important et le bénéfice social (mobilisation de personnes, activité commerciale, trouver des amis…) est plus que douteux. Ne reste alors que l’obligation sociale, “être sur les rézosocio pour exister” mais bon j’assume parfaitement mon “déficit de sociabilité post-moderne”, je suis un rôliste de cave

    PS: ces derniers temps même usernet flirte de plus en plus avec le Côté Obscur, donc ce n’est pas internet qui est en cause. Les fin de civilisations sont toujours confuses et absurdes, je suppose

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d bloggers like this: