Radio-Erdorin Live – CrabCore Fest

Cet article est le numéro 61 d'une série de 93 intitulée Radio-Erdorin

J’espère que vous aimez le crabe, parce que vous allez encore en bouffer ici. En fait de crabe, je parle du CrabCore Fest, festival de metal genevois dont je vous parlais lundi et sur lequel je viens de sortir un épisode de Radio-Erdorin Live, disponible sur YouTube et sur Peertube.

Tiens, c’est marrant: cette fois-ci, ContentID m’a foutu une paix royale.

Si vous ne vous rappelez pas de Radio-Erdorin, c’est normal: c’est un format que j’avais inauguré en juin passé, à l’occasion du concert de Galaad. Depuis, il était resté un peu à l’abandon, faute de concert.

Du coup, j’ai dû faire un sérieux dépoussiérage: un peu tous les habillages étaient encore au standard 2020 et, depuis, j’ai changé quelques autres trucs. Le truc chiant avec Premiere Pro, c’est qu’il est difficile de charger deux projets en même temps pour pouvoir combiner des éléments.

J’avoue aussi que je n’ai pas voulu laisser traîner ça trop longtemps: j’ai un autre épisode « ordinaire », ainsi qu’un potentiel autre Radio-Erdorin Live dans les cartons, prévus assez rapidement. Genre, la semaine prochaine. Bien sûr, je ne vais pas les publier à deux jours de distance, mais ça fait quand même du contenu.

Cet épisode Live fait moins de dix minutes, ce qui est à mon avis une longueur tout à fait acceptable, pour parler de quatre groupes. L’épisode sur Galaad en faisait un peu plus, mais c’est Galaad…

Je me suis quelque peu amusé avec quelques scènes et habillages débiles, qui m’ont obligé à faire des recherches intensives pour du matériel libre de droit – bénies soient les licences Creative Commons! Et aussi à passer beaucoup trop de temps sur des conneries, mais ça m’amuse.

La bonne nouvelle, c’est que, à part une couleur un peu trop saturée en rouge, j’arrive sensiblement à la même qualité que pour les épisodes précédents. Enfin, je pense. C’est une bonne nouvelle dans le sens qu’une des choses qui m’agaçaient le plus était mon incapacité à avoir deux fois les mêmes résultats en image et en son.

En parlant de son, puisqu’on me l’a demandé (on = Iceman), je filme les petits extraits de concerts (environ une minute à la fois) avec le même Canon M50 que j’utilise pour les épisodes. J’y ajoute juste un petit micro Røde VideoMic réglé au niveau minimum. Ça évite la saturation du son – même si, niveau qualité, ce n’est pas idéal.

Je me suis aussi aperçu que j’avais gardé les réglages « Film Flat » de l’image, ce qui donne à la base des couleurs très pâles, mais avec un poil de correction, ça fonctionne bien.

Vous pouvez voir tout ça sur l’épisode, sur YouTube et sur Peertube.

Naviguer dans cette série

Radio-Erdorin Live – Galaad à YverdonRadio-Erdorin Live: DVNE et Déluge à Martigny

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Ko-Fi, sur Liberapay ou sur uTip. Je suis également présent sur Patreon et sur KissKissBankBank pour des soutiens sur la longue durée.

2 réflexions au sujet de “Radio-Erdorin Live – CrabCore Fest”

  1. ça fait toujours plaisir un live…Mais j’ai comme l’impression que c’est comme pour une salle à coté de chez moi (qui n’a pas repris) qui tient plus du vague hangar que de la salle de concert. Niveau son, ça donne de la bouillie, surtout quand on pousse un peu trop sur les basses pour faire style “on est des bonhommes”. Et puis après tu n’as qu’un micro qui prend “l’ambiance” pas le son au point optimum de la salle, c’est le problème des lives.

    Enfin bon, il y un groupe qui me semble sortir du lot parmi ceux chroniqués : Erkonauts. C’était la fête de la Flying V et de l’Explorer :p (et quelques jackson ? )
    Bonne conclusion en tout cas.

    Répondre
    • Je ne suis pas un spécialiste de la sono, mais j’ai l’impression que certains groupes s’en sortaient mieux que d’autres; je ne sais pas s’ils avaient un ingé son dédié, un équipement ou des réglages de meilleure qualité sur scène ou quoi. J’ai entendu quelques musiciens dire que la salle n’était pas top, mais je ne saurais dire précisément. C’est clair que c’est un peu une salle multi-scènes, du coup ça n’est probablement pas optimisé pour du gros son qui tache.

      Quant aux Erkonauts, c’est assez clairement nos stars à nous. 🙂 Ils ont déjà trois albums au compteur, les honneurs de la presse internationale, des tournées en Asie et Ales, le bassiste, est également avec Samael.

      (Et je ne dis pas ça parce que ce sont des potes.)

      Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.