Quelques idées pour l’avenir de Radio-Erdorin

Le prochaine épisode de Radio-Erdorin devrait sortir cette semaine, histoire de rattraper un peu l’énorme retard du précédent. Récemment, je me suis pris à réfléchir au format de l’émission et à quelques changements que j’aimerais y apporter.

Le premier, que j’ai déjà mentionné, c’est l’arrêt de la formule courte, intitulée RA/IN ou « Radio-Erdorin en bref ». L’idée était amusante et a plu à certain des spectateurs, mais après un an, j’ai l’impression qu’elle m’apporte beaucoup de pression et peu de résultats.

Je m’explique: RA/IN est une version abrégée de l’épisode normal. Je duplique la séquence dans le logiciel de montage, je garde les intros des albums, le clip et une partie courte de la narration.

Le souci, c’est que tout ça arrive, par nature, à un moment où l’épisode est terminé est ma motivation est en général au plus bas, surtout si je suis très en retard. Du coup, même si c’est peu de travail, en comparaison, je le vis comme une corvée. Et c’est pas trop le but de l’exercice.

Les autres changements sont plus subtils et du domaine du référencement. Ils ont notamment été influencées par quelques récentes vidéos de Ben Johnson, notamment sur les titres, les vignettes et les intros.

Bon, le fait est que pas mal de ses conseils ne s’appliquent pas vraiment ici. Les épisodes de Radio-Erdorin sont somme toute très formulaïques et changent peu dans leur structure d’une vidéo à l’autre: une dizaine d’albums, éventuellement un concert, une « virgule » t-shirt, rarement un truc un peu bizarre et une conclusion.

Cela dit, j’ai commencé a changé la manière dont je commençais les vidéos, en virant toute la partie « explicative » du début. Techniquement, je n’en ai pas besoin: elle est déjà dans la description de la vidéo.

J’ai aussi commencé à réviser les titres et les mots-clés. Je ne sais pas trop si ça a un rapport, mais le dernier épisode a cartonné – enfin, à mon échelle, avec plus du double, voire du triple de vues en à peine deux semaines. À voir si ça se confirme sur les mois suivants; de mon expérience, la « performance » des épisodes est pas mal aléatoire.

J’ai aussi l’intention de changer les vignettes, mais là je sèche un peu. Je vais tâcher d’y réfléchir prochainement, mais là encore, je suis pénalisé par la formule de Radio-Erdorin. Peut-être mettre plus en avant les « albums stars »? Mais j’ai l’impression que c’est une mauvaise idée.

Le fond de l’histoire, c’est que j’aimerais bien que Radio-Erdorin gagne un peu plus d’audience, mais je n’ai pas envie d’y consacrer plus de temps que nécessaire – principalement parce que ce n’est pas mon vrai boulot, non plus. Un peu la quadrature du cercle, je sais.

Mais si vous avez des idées, n’hésitez pas à m’en parler.

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Ko-Fi, sur Liberapay ou sur uTip. Je suis également présent sur Patreon pour des soutiens sur la longue durée.

3 réflexions au sujet de “Quelques idées pour l’avenir de Radio-Erdorin”

  1. Il ne faut pas que ça soit une souffrance non plus. Et on est plus proche de TV Erdorin que radio :p … d’ailleurs est-ce que le nom aide ? Maintenant c’est trop tard, c’est connu comme ça et j’ai fait aussi bien des erreurs de noms à une époque 😀
    Maintenant, pour faire connaître, pas 36 000 solutions que le réseautage et compter aussi sur les “amis”, followers pour propager.

    Répondre
    • Sans aller jusqu’à parler de souffrance, c’est quand même un peu une charge. Mais oui, l’idée c’est aussi que ça reste un plaisir, quelque part.

      Répondre
  2. Le résumé n’est pas vraiment un plus à mon avis. Pour le reste, oui il faut que ça reste du plaisir, pas une corvée, question audimat, pas de miracle lorsque l’on touche au prog ou apparenté à moins de le faire en anglais, le public est assez restreint et ultra conservateur. Moi aussi j’ai quelques vidéo qui décollent, mais ce sont des fans clubs qui s’agitent pour quelques groupes, dès que tu sors des sentiers battus, y a plus personne. Les lecteurs viennent conforter leur opinion sur l’album ou décider que tu n’as rien compris à la musique, rarement pour découvrir de nouvelles choses hélas.

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :