Québec en touriste

Donc, après une grosse journée de boutiques, aujourd’hui, deuxième journée de boutiques. Bon, pas tout à fait ; à vrai dire, la journée avait commencé sous le signe de l’exploration : celle des chutes de Montmorency, à moins de dix kilomètres du centre de Québec. Le gars de l’Office du tourisme nous avait vendu la balade en vélo là-bas, avec promesse de chutes plus hautes que celles du Niagara.

C’était un peu trop beau : le plan a quelque peu changé quand Isa a affirmé que le bus, c’était mieux que le vélo ; insérez ici la déception palpable de votre serviteur. Suite à quoi, après une balade en bus effectivement plutôt sympa dans la banlieue de Québec (quoi qu’un peu longue), on a fini par arriver en haut de la cascade. Celle qui est donc plus haute que le Niagara.

Rappel : j’ai le vertige.

Autant dire que le séjour au sommet a été bref, ponctué par la traversée d’un pont suspendu au-dessus de la chute dont je refuse de me souvenir et quelques photos payées de ma propre santé mentale. Nous sommes vite revenus au centre-ville. Et, donc, aux boutiques.

Enfin, « vite »… Il était quinze heures quand on a fait une pause-miam ; le temps de faire les deux boutiques médiévales de la rue Saint-Jean et on a eu à peine le temps d’aller visiter, en guise d’alibi culturel, le plan-relief de Québec en 1825, qui est hébergé au Parc-de-l’Artillerie dans une ancienne casemate non loin des fortifications. Ça rappelle un peu le Relief Magnin des Genevois, une maquette à l’échelle de la ville avec une histoire presqu’aussi passionnante que la ville elle-même.

Demain, retour à Montréal, avec quand même un peu l’impression d’être passé à côté de quelque chose, mais bon. Quand on est en vacances, on assume aussi les périodes de glandouille massive.

Naviguer dans cette série

QuébecAlias vs. Poutine: Fight!

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Ko-Fi, sur Liberapay ou sur uTip. Je suis également présent sur Patreon pour des soutiens sur la longue durée.

5 réflexions au sujet de “Québec en touriste”

  1. Vous avez donc du passer chez nos amis de L’Ogre Et La Fée, qui nous ont gentiment accueilli à chacun des passages du Naheulband à Quebec. Sinon, si j’avais su, y a ma boutique de musique préférée dans cette rue, j’aurais bien commandé des cuillères !

    Répondre
    • Possible que j’ai vu cette boutique, mais celles qu’on a visitées étaient la Table Ronde (bonjour les Goths) et Les Trois Tours.

      Répondre
  2. “quelques photos payées de ma propre santé mentale.”

    Tiens, t’achète à crédit, toi, maintenant ?

    Répondre
    • Je l’ai déjà fait pédaler: dès notre arrivée à Montréal, même!

      Bon, techniquement, c’est notre hôte qui était à l’origine de cette idée, mais Isa n’a pas dit non.

      Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :