Transformers

Je vais être clair: Transformers est l’archétype du film à pop-corn de l’été. Fort en effets spéciaux, jolies images et grosses explosions, léger en scénario.

On pourrait résumer en disant que c’est l’histoire de deux groupes de robots géants, qui ont la possibilité de se transformer en d’autres objets divers, et qui se frittent parmi pour la possession d’un McGuffin cosmique. Ah, il y a aussi des humains, au milieu, mais c’est accessoire.

Quelque part, on pourrait attendre le pire d’un film dont les acteurs peuvent être qualifiés d’accessoires et, très franchement, ce n’est pas du grand art. Cela dit, c’est du grand divertissement et, qui plus est, un bon gros film de geeks avec une grosse dose de référence pop-culturelles.

Lire plus

b3ta recycle les monuments nationaux

Le site b3ta.com est une communauté, principalement britannique, de fondus du détournement, du GIF animé débile et des blagues à deux balles. Leur dernier concours consiste à trouver une utilité pratique aux monuments historiques et, à moins d’être particulièrement allergique à l’humour de collégien et aux gags stupides, il vaut le détour!

 

Harry Potter: les fins auxquelles vous avez échappé

Oui, je l’ai lu. Oui, il est très bien. Non, je ne vous dirai pas comment ça fini; par contre, je peux vous dire comment ça ne finit pas … — “Mon nom est Harry James Potter, tou as toué mon père, prépare-toi à mourir!” — “Lève-toi, Darth Potter!” — “Rosebud.” … (Article incomplet, en …

Lire plus

Les extra-terrestres attaquent!

Les p’tits gars de RPG.net, entre deux LOLcats et séances de Porn Monday , ont lancé une séance de tempête de cervelle sur le cliché de l’invasion extra-terrestre. En gros, les extra-terrestres veulent nous détruire; pourquoi? Il y a là plein d’idées, … (Article incomplet, en attente de reconstitution) (Illustration de Henrique Alvim Correa pour …

Lire plus

Photosynth, la réalité virtuelle collective

Photosynth

Ce n’est pas excessivement nouveau, mais je viens de voir la démo d’une technologie en cours de développement chez Microsoft (oui, ça veut dire que Microsoft fait du développement; moi aussi, ça m’a surpris). Ça s’appelle Photosynth et l’idée est d’utiliser des photos placées sur des sites publics, comme Flickr, pour recréer en 3D des monuments ou des paysages.

La science fiction, littérature du présent

Je viens de lire The Progressive Apocalypse and Other Futurismic Delights, un article de Cory Doctorow (qui sévit, entre autres, sur BoingBoing), qui parle, entre autres choses, de la différence entre science-fiction et futurisme. L’article est en anglais, … (Article incomplet, en attente de reconstitution)

Harry Potter et l’Ordre du Phénix

Hier, je suis allé voir Harry Potter et l’Ordre du Phénix. Oui, en français, en plus. Projection spéciale avec pop-corn et menu M*cD* en prime. La honte absolue avec un extra de cholestérol (à la place, je suis allé au St*rb*cks, mais je doute que ce soit beaucoup mieux)… (Article incomplet, en attente de reconstitution)

Logiciels: la mort du simple

Thias avait récemment parlé sur son blog de cette comparaison entre un Mac Plus et un superméga AMD de la triple mort (avec double papoum en tête). L’article originel mentionnait le fait que, malgré les vingt ans d’écart et le bond technologique que ça occasionnait, faire tourner Word sur le Mac Plus était presque plus rapide que sur la machine plus récente.

Évidemment, ce n’est plus la même version de Word non plus, mais c’est là où je veux en venir: à l’époque, Word (3 ou 4) était un traitement de texte et pas grand-chose de plus. Il gérait les feuilles de style, le mode structure, les polices multiples et deux-trois autres babioles du genre (par exemple, les tableaux). Depuis, Microsoft s’est ingénié à transformer ce logiciel en une sorte d’usine à gaz: il peut servir de tableur, de programme de mise en page, il peut faire des dessins et retoucher des photos, sans parler des “effets de texte” qui, à eux seuls, ont généré des instincts de tortionnaire sadique chez une génération de graphistes.

Dernièrement, j’ai essayé de retrouver une version récente (entendez: qui tourne sous MacOS X) d’un petit logiciel, RTF2HTML; la dernière version que j’en avais est une 2.7-quelque chose, qui doit probablement être compatible avec le Système 6. Je cherche encore…

Lire plus

L’Album: les photos de le mariage

Et donc, c’est Jess qui s’y colle le premier. Mise à jour (5 juillet): deux nouvelles galeries ouvertes sur Flickr: les photos de Dirk-Michael et celles de PH. Mise à jour (6 juillet): bah! Flickr refuse que j’ouvre des nouvelles galeries; j’ai donc mis les quatre nouvelles photos, de Béatrice Bengtsson, dans le dossier général. …

Lire plus

L’affaire du mouton quantique

Quelque part, je savais que c’était une brillante idée.

Oui, il s’agit de mon mariage, mais ce n’est pas de cette brillante idée là dont je veux parler.

En fait, il paraît que, qui dit mariage, dit jeux débiles. Ça fait partie de ces traditions indéboulonnables farouchement gardées par quelques gardiens du temple contre lesquels je pestais précédemment. Le “jeu” en question consistait en une tombola où certains invités étaient désignés volontaires pour nous rendre des menus services. Parmi ceux-ci, “Dessine-moi un mouton.” L’idée était d’Isabelle; y coller Antoine était de moi.

Du coup, on a eu droit à un mouton quantique de toute beauté. Je vous mets le lien en très haute résolution (800 KB en PNG), histoire que vous ayez une chance de lire le bazar. Même mes trois années de paléographie française ont bien failli ne pas être à la hauteur de la prose boeglienne.

Lire plus

The Tangent: Going Off on One

Ce n’est pas trop mon genre de parler des albums décevants, à part s’il y avait une grosse attente dessus (voir le dernier Linkin Park). C’est hélas le cas du Going Off On One de The Tangent.

The Tangent est un groupe que j’avais découvert récemment et qui fait du prog “à l’ancienne”, presque à un degré satirique: ils vont si loin dans le cliché qu’ils transcendent le genre. Leurs trois albums studio sont des gemmes dans le genre.

Il n’en est pas de même avec ce double “live”. Quelque part, le “live” est un exercice de style où on attend que le groupe se surpasse; dans le cas présent, pour la transcendance, vous repasserez! Mou du genou, avec un public en grande partie absent et/ou neurasthénique et une production au jus de guimauve light, c’est à peu près tout ce qu’un “live” ne devrait pas être!

Lire plus

1940: La France continue

Ça fait plaisir que je ne suis pas le seul à m’intéresser à des uchronies autour de la Seconde Guerre mondiale! Cela dit, là, je crois que je suis tombé sur une grosse bande de furieux: plusieurs groupes de chercheurs et d’étudiants en stratégie se sont lancés dans une simulation de ce qu’aurait été la …

Lire plus