Outlaws, tome 2

Après avoir échappé – et écharpé – le Clan des Cimes, Kristina et Zachary s’installent dans la zone interlope d’une riche planète. Dans ce deuxième tome d’Outlaws, intitulé Les rivages de Midaluss, ils se lancent dans une vie de crime.

Spin-off de la série Orbital, Outlaws met en scène Kristina, la sœur de Caleb, qui a donc pris un chemin radicalement différent de celui de son frère. Elle se spécialise dans le vol de véhicules volants, mais entre les rivalités entre gangs, la police et la vengeance des survivants du Clan des Cimes, les choses deviennent très rapidement confuses. Et violentes.

Je suis un peu partagé sur cette série. D’un côté, j’aime bien l’univers d’Orbital et Outlaws apporte pas mal d’éléments nouveaux dans cet univers, notamment tout son pendant criminel. De plus, on ne peut pas dire que le rythme est contemplatif: il y a de l’action, des trucs qui explosent, parfois aussi des gens qui explosent.

D’un autre côté, la façon dont est présentée cette autre facette de l’univers a un côté un peu « carton-pâte ». Disons que beaucoup des peuples et des cultures qui y sont décrits ressemblent à des humains avec des protubérances faciales bizarres. Y compris au niveau mentalités. Je me serais attendu à des structures sociales, politiques, économiques plus exotiques.

Et puis j’ai vraiment du mal avec le personnage de Kristina. Elle est antipathique au possible, avec somme toute peu de qualités rédemptrices. L’histoire est intéressante, surtout pour ce qu’elle ajoute à Orbital, mais si je continuerai sans doute à lire Outlaws, j’ai un peu du mal à me passionner.

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Ko-Fi, sur Liberapay ou sur uTip. Je suis également présent sur Patreon et sur KissKissBankBank pour des soutiens sur la longue durée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.