Obsidious: Iconic

Vous aimez le metal progressif? Vous aimez le death technique? Les deux ensemble? Parfois vraiment ensemble? J’ai ce qu’il vous faut: Iconic, de Obsidious, découvert grâce aux Chroniques en Images de l’ami JC.

Une fois n’est pas coutume: Obsidious est une formation jeune, formée en 2020. Trois de ses membres viennent de la formation allemande Obscura et ce nouveau groupe opère sur des rivages similaires, que sont pourrait qualifier de tech-death-metal progressif.

Iconic, c’est dix pistes entre quatre et sept minutes, pour un total de cinquante-trois minutes. Pas de morceau à rallonges, mais plutôt un accent mis sur l’intensité.

Avec Obsidious, il faut se méfier des premières impressions: les deux premières pistes sont dans une veine tech-death particulièrement brutale et acrobatique, avec trouze mille changements de rythme à la minute et des growls par wagons.

Et soudain, déboule le morceau-titre, principalement chanté en clair, dans un style qui rappelle parfois les débuts de Haken, mais toujours sous une débauche d’acrobaties tech-death.

Et c’est là où le « vraiment ensemble » de mon intro prend du sens: cet Iconic n’est pas seulement un album de tech-death. C’est aussi un album de metal progressif; les deux genres ne sont pas vraiment fusionnés, mais plutôt amalgamés.

Quelque part, son intérêt principal, c’est bien la confrontation des deux facettes: un metal brutal et ultra-technique face à un metal progressif plus mélodique. On retrouve ce mélange à divers degrés dans la plupart des pistes de l’album.

Je dois vous avouer que j’ai un peu de mal à me situer par rapport à Iconic: il y a des passages très cools (« Iron & Dust »), mais les éléments les plus tech-death m’impressionnent plus qu’ils ne m’enthousiasment.

Une chose est sûre: Obsidious est un groupe hors-norme, qui ne plaira pas à tout le monde, mais qui devrait intéresser les amateurs de metal progressif perché. Vous pouvez trouver Iconic sur Bandcamp, si l’expédition vous tente. Prévoyez un casque. Et une armure d’assaut.

Bonus: la vidéo du morceau-titre

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Ko-Fi, sur Liberapay ou sur uTip. Je suis également présent sur Patreon pour des soutiens sur la longue durée.

3 réflexions au sujet de “Obsidious: Iconic”

  1. Des fois on tombe sur des trucs comme ça, bien au delà de notre zone de confort et qui finissent en coup de cœur. La magie de la musique.

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :