Not Otherwise Specified: Projective Instruments

L’absurde d’un titre tel que Projective Instruments pour un groupe nommé Not Otherwise Specified nous prouve que, même contemporain, le rock progressif reste du rock progressif. Ce qui n’empêche pas ce groupe américain de nous pondre ici un très bon album, pas particulièrement original, mais très groovy.

Not Otherwise Specified a un son à la fois très moderne et clairement inspiré par des sonorités passées, avec notamment des influences qui n’hésitent pas à lorgner vers le blues et le stadium-rock des groupes américains, comme Kansas – chose particulièrement audible sur l’épique « Racing Shadows » – ainsi que vers le néo-prog à l’anglaise, notamment Pendragon. On avait vu des mixtures plus simples.

(Il est d’ailleurs amusant de constater qu’en parfait contraste avec son nom et son titre capillotracté, les six pistes de Projective Instruments ont des titres très simples.)

Alternance de morceaux courts, voire très courtes, et de grandes envolées qui frôlent ou dépassent les dix minutes –vingt-trois minutes et demie pour « Racing Shadows » – l’album tape fort en même temps qu’il propose des grandes envolées hallucinées (et hallucinantes). Mention spéciale pour les claviers, qui volent d’un style à l’autre avec insouciance et enthousiasme.

Après, il faut avouer qu’aussi enthousiasmant que puisse être le rock progressif de Not Otherwise Specified, il est somme toute assez convenu. Un peu tout ce que le groupe a déjà été entendu mille douze fois, mais rarement aussi bien et avec autant d’allant et de professionnalisme. Ils n’ont peut-être pas inventé la poudre, mais ils savent faire de beaux feux d’artifice.

Projective Instruments est disponible sur Bandcamp pour un tarif très raisonnable; jetez-y une oreille, c’est de la bonne.

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Ko-Fi, sur Liberapay ou sur uTip. Je suis également présent sur Patreon pour des soutiens sur la longue durée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :