Lobate Scarp: You Have It All

Parfois, les hasards d’une recommandation vous font tomber sur des trucs assez géniaux. Ainsi, alors que je m’apprêtais à faire mon marché pour le Bandcamp Friday, je suis tombé sur un tweet qui parlait de You Have It All, le nouvel album de Lobate Scarp.

Lobate Scarp, c’est un projet fondé en 2006 par le musicien américain Adam Sears, qui propose un rock progressif dont les influences traversent diverses époques: du prog symphonique au néo-prog contemporain.

Deuxième album du groupe, You Have It All compte neuf pistes et dure plus d’une heure. On y trouve deux virgules de l’ordre de la minute, cinq titres au format plus oui moins normal – pour du prog, s’entend – et deux epics, l’un de quatorze et l’autre de dix-sept minutes. Pour le cas où le côté prog ne serait pas assez clair.

Pour ceux qui se demandent, un « escarpement lobé » est une structure tectonique incurvée que l’on peut voir sur les images orbitales de diverses planètes. Là encore, c’est très prog, comme nom.

Et « très prog », Lobate Scarp l’est assurément. Peut-être un peu trop: sur cet album, le groupe affiche très clairement ses influences: des envolées au violon qui rappellent le Kansas de la fin des seventies, le néo-prog « à l’américaine » façon Spock’s Beard et un côté très contemporain, à la Frost*.

On y retrouve d’ailleurs une palanquée d’artistes invités: Billy Sherwood et Jon Davison (Yes), Ryo Okumoto et Jimmy Keegan (Spock’s Beard) et même Eric Moore (Suicidal Tendencies). You Have It All accueille même un quatuor à cordes.

Donc, d’accord, ce n’est assurément pas le prog le plus original qu’il m’ait été donné d’entendre ces dernières années. Cependant, c’est aussi un des albums les plus enthousiasmants dans ce genre.

Un peu toutes les compositions sonnent juste et vont assez souvent tutoyer l’excellence. Qui plus est, malgré la longueur assez exceptionnelle de You Have It All, je ne m’y suis pas ennuyé une seconde. Enfin, les deux epics sont des sommets du genre.

Entendons-nous bien: You Have It All n’est pas l’album de la décennie, mais Lobate Scarp signe ici un des albums de rock progressif les plus réussis de cette année – à défaut d’être turbo-original. Je recommande chaudement aux amateurs du genre de lui consacrer au moins écoute sur Bandcamp.

Bonus: la vidéo de « Nothing Wrong »

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Ko-Fi, sur Liberapay ou sur uTip. Je suis également présent sur Patreon pour des soutiens sur la longue durée.

11 réflexions au sujet de “Lobate Scarp: You Have It All”

  1. Je vais être dur…
    C’est le genre d’album que j’aurai certainement chroniqué du temps de Neoprog si on l’avait eu en promo. Il s’écoute très bien effectivement mais est-ce que je le réécouterai une seconde fois ? Non, clairement pas. Pourquoi, parce qu’il ressemble beaucoup trop à ce que j’entends d’en d’autres groupe de Kansas à Unitopia en passant par Marillion.

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :