Le Château des Étoiles, tome VI

Paris, 1875: l’Exposition interplanétaire, fruit de la coopération entre la France de Napoléon II et de l’Allemagne de Bismarck, va bientôt ouvrir ses portes. Et, dans ce sixième tome du Château des Étoiles, c’est peut-être l’occasion pour les héros de mettre fin au calvaire de Mars.

Ça fait un petit moment que je ne vous avais plus reparlé de cette série de pur steampunk interplanétaire, signée Alex Alice – hormis son récent spin-off vénusien. J’avais continué à la suivre et ce sixième tome marque un nouveau tournant dans l’histoire.

Un tournant passablement remuant, puisque les personnages – qui ont un petit côté rôliste, avouons-le – vont se lancer dans une entreprise audacieuse avec des enjeux majeurs: libérer la Princesse de Mars et, en même temps, convaincre les souverains de la Terre de cesser leur colonisation.

Au menu, la super-science éthérique, les créatures mystérieuses, des têtes couronnées, quelques gadgets improbables, un plan millimétré et une bonne dose d’improvisation. Le tout au milieu de cette Exposition interplanétaire de 1875, qui donne son nom à ce tome.

Y’a pas à dire, c’est très maîtrisé. Alex Alice, qui tient à la fois le scénario et les pinceaux, nous en met plein les yeux, notamment avec une triple planche panoramique qui nous montre l’exposition, mais aussi avec son style à l’aquarelle, entre franco-belge réaliste et Hayao Miyazaki.

Le scénario est aussi très solide. J’ai apprécié que les antagonistes ne soient pas ici décrits comme des monstres absolus. Même si on parle ici d’une colonisation à peine moins infâme que celle des nations du sud. Le discours final de Bismarck est en tous points remarquable: aussi abominable que soient leurs actions, cette conquête de l’espace garantit une forme de paix sur Terre.

Le Château des Étoiles est une série qui va en se bonifiant. À l’heure où une nouvelle édition française de Château Falkenstein est publiée, c’est une mine d’idées de scénarios – dans un monde certes alternatif, mais éminemment adaptable.

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Ko-Fi, sur Liberapay ou sur uTip. Je suis également présent sur Patreon pour des soutiens sur la longue durée.

5 réflexions au sujet de “Le Château des Étoiles, tome VI”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :