Russian Circles: Memorial

En matière de post-rock, même si le genre est un peu fermé et en manque d’évolution, il y a tout de même une large gamme d’approches, de la plus calme à la plus brutale. Les Américains de Russian Circles sont plus proches de la seconde, comme on peut le constater à l’écoute de leur très bon nouvel album, Memorial.

L’album est relativement court: il compte huit pistes s’échelonnant entre une minute et demie et sept minutes, pour un total de trente-sept minutes. C’est peu, mais au moins a-t-on de la qualité: le post-métal à la Pelican de Russian Circles est très réussi, avec ambiances plombées et accents aériens.

Deux des meilleurs exemples viennent d’ailleurs assez vite: le très percutant “Deficit” et le plus aérien “1777” étant les deuxième et troisième morceaux de l’album; ce sont aussi les plus longs; à eux deux, ils forment un tiers de Memorial.

Mais n’allez pas croire pour autant que les autres morceaux sont là pour remplir: entre le lent et très grumeleux “Cheyenne”, les implacables “Burial” ou “Lebaron”, ou le morceau-titre qui clôt l’album, Memorial compte une belle collection de morceaux qui dépotent.

Ce n’est certes pas le post-métal le plus original que j’aie jamais entendu (mais est-ce que cela existe seulement, les groupes de post-rock/post-métal original?), mais c’est très bien fait, avec maîtrise et savoir-faire. Vous pouvez écouter et télécharger Memorial sur Bandcamp pour dix dollars US; on a connu moins cher, mais, honnêtement, ça les vaut.

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Ko-Fi, sur Liberapay ou sur uTip. Je suis également présent sur Patreon pour des soutiens sur la longue durée.

3 réflexions au sujet de “Russian Circles: Memorial”

  1. Personnellement j’en suis resté à l’approche française et européenne en matière de post rock avec des groupe comme Ulan Bator, Sleepers, Porttobello bones ou Hint.
    Je ne sais plus trop ce qui se fait actuellement.

    Répondre
    • Ce sont des groupes que je ne connais pas trop. Je suis plus sur l’école “stellaire”, à la God Is An Astronaut, ou post-métal.

      Cela dit, je suis assez d’accord avec le type qui disait que le post-rock était quasiment un genre accompli à sa création et qu’il y a peu de chance qu’il évolue beaucoup.

      Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :