David Maxim Micic: Bilo 3.0

Ah que qui ça? David Maxim Micic, vous dites? Et son album qui s’appelle Bilo 3.0, genre pour de vrai? Bon, je vais vous la faire courte: ce type, originaire de Belgrade, est le fils caché de Devin Townsend et Joe Satriani. Oui, rien que.

Car David Maxim Micic est une de ces surprises qui vous tombent dessus de nulle part – généralement à la fin de l’année, quand vous vous demandez ce que pourra bien être l’album de l’année – pour vous donner un sérieux vieux coup derrière les cages à miel.

On pourrait classer Bilo 3.0 dans la catégorie “métal progressif”, mais, au vu de la variété des six pistes de l’album, ce serait un peu limité. Il y a déjà cette intro au piano, “Everything Is Fine”, qui évoque Joe Hisaishi (celui qui a écrit les musiques de nombreux films de Hayao Miyazaki). Il y a aussi les instrumentaux à la guitare, comme “Nostalgia”, qui rappelle les grands maîtres du genre, Satriani en tête.

Et. à côté de cela, il y a des morceaux de métal déjantés, comme “Where Is Now?”, “Smile” ou le colossal “Daydreamers” qui, du haut de ses onze minutes, conclut l’album. Du métal progressif qui tabasse, qui parfois part en vrille, mais contrôlée et qui, surtout, est survolé par des voix féminines bien puissantes comme il faut (Aleksandra Radosavljevic et Aleksandra Djelmas, dans le cas présent).

On pourrait reprocher à cet album de partir un peu trop dans tous les sens, mais il faut reconnaître que la démonstration est plus que convaincante. Sans aller jusqu’à le mettre dans le trio de tête, c’est un album qui se classe aisément parmi les dix meilleurs de l’année 2013 – en tous cas parmi les plus surprenants.

Bilo 3.0 (et ses petits frères) est téléchargeable sur Bandcamp et sur d’autres plateformes numériques. Pour un prix dérisoire (sept dollars US), vous avez trois quarts d’heure d’un artiste original, versatile et ambitieux. Que demander de plus?

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Ko-Fi, sur Liberapay ou sur uTip. Je suis également présent sur Patreon pour des soutiens sur la longue durée.

5 réflexions au sujet de “David Maxim Micic: Bilo 3.0”

  1. Punaize oui, les chanteuses, elles déménagent !!! oO

    Joli moment musical en tout cas, merci pour la découverte !

    Répondre
  2. Premier article que je peux lire sur cet artiste en français ! Et il est très juste. On peut pas mieux résumé l’affaire. J’espère qu’il y auras plus de monde à découvrir cet artiste. Pour moi l’album de cette fin d’année. Surprenant !

    Répondre
    • Merci et bienvenue sur le site! Pour moi aussi ce fut une belle découverte.

      Je me demande un peu ce que valent ses albums précédents; il faudra que je les écoute à l’occasion.

      Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :