« Ann Radcliffe contre Dracula », de Bénédicte Coudière

Rentrée de ses aventures en Europe orientale, Ann Radcliffe commence à profiter de son aura d’autrice en Grande-Bretagne, quand elle reçoit une invitation menaçante. La voici repartie sur les routes avec son époux, pour ce Ann Radcliffe contre Dracula, signé Bénédicte Coudière.

Ce nouveau volume de La Ligue des Écrivaines Extraordinaires est à rapprocher de son cousin de collection, Ann Radcliffe contre les Vampires, de Paul Féval.

Bénédicte Coudière, autrice de plusieurs nouvelles et de quelques romans, reprend le personnage – qui est également une écrivaine ayant vraiment existé – et la confronte au Prince des Vampires, Vlad « Dracula » Tepes lui-même.

Les vampires que l’on rencontre ici sont, par certains côtés, les « ancêtres » des vampires modernes, popularisés par Bram Stoker, mais qui en fait datent du roman gothique entre la fin du XVIIIe et le début du XIXe siècle.

C’est d’ailleurs la parution des Mystères d’Udolphe, en 1794, qui est le déclencheur des aventures d’Ann Radcliffe contre Dracula. Le plus clair du texte décrit le voyage d’Ann Radcliffe sur les routes d’Europe, voyage rendu oppressant par la menace implicite contenue dans l’invitation, jusqu’à la confrontation finale.

Quelque part, j’ai eu l’impression de lire dans ce court texte un pastiche de roman gothique. Ce qui ne serait pas étonnant, compte tenu des autres tomes de la collection. Seulement, ça donne à l’ensemble un style un peu lourd pour une histoire où, objectivement, il ne se passe pas grand-chose.

Entendons-nous bien: ça reste plaisant et la concision relative du format permet d’éviter de s’ennuyer. Mais le fait est que je n’ai pas été complètement emballé par cet ouvrage. Le fait que je n’aime pas les vampires n’aide sans doute pas, non plus.

Cela dit, cette histoire a un autre intérêt, sur lequel je reviendrai dans une prochaine chronique. En l’état, c’est une novella tout à fait honorable, mais qui ne m’a pas particulièrement impressionné.

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Ko-Fi, sur Liberapay ou sur uTip. Je suis également présent sur Patreon pour des soutiens sur la longue durée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :