Xyloglossie appliquée

Ceux d’entre vous qui me pratiquent depuis un certain temps ont régulièrement à supporter (dans le sens non-anglais du terme) mes excentricités verbales, jeux de mots plus ou moins maîtrisés, vannes foireuses et autres tics de langage douteux, avec des conséquences qui vont de “mais où va-t-il les chercher?” (la réponse traditionnelle tient en trois lettres) à une envie irrépressible de frapper une tête contre un mur (et pas forcément la sienne).

C’est à ceux-ci que je dédie ce lien vers la page officielle de défense et illustration de la langue xyloglotte. Car non, il n’y a pas que moi dans l’univers et, pour un peu, ceux qui sont allergiques au verboludisme céphaloclaste auraient de quoi se sentir quelque peu cernés. Je cite:

La recette : elle ressemble assez à celle du Sky my husband de Jean-Loup Chiflet. La différence est que nous traduisons de jolies expressions dans un gréco-latin de cuisine des plus approximatifs. Sont également acceptés les sigles obscurs, les barbarismes improbables, les locutions empruntées à l’hexagon et autres extraits bizarroïdes des pages roses du dictionnaire Vermot.

Je crois d’ailleurs que j’en avais déjà parlé il y a quelques années sur l’ancien blog, mais depuis, le site n’a fait que croître et embellir, malgré une présentation très “vingtième siècle”. J’y ajouterais personnellement la “drosophilophilie”, comportement voisin de la diptérosodomie, ainsi que “gonadoclaste”, mon préféré.

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Ko-Fi, sur Liberapay ou sur uTip. Je suis également présent sur Patreon pour des soutiens sur la longue durée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :