Quo vadis Tigres Volants ?

À part les habituelles bouffes / beuveries et les compétitions de vannes à deux balles et de jeux de mots foireux, ce séjour parisien a également été l’occasion pour 2 dés sans faces de se pencher sur Tigres Volants et, surtout, son avenir en tant que gamme.

Du point de vue de l’univers, la gamme de Tigres Volants est terminée avec le livre de base : tout est dedans. Certes, on peut délayer la sauce, mais la vérité est qu’il n’y a pas de « trou noir » qui nécessiterait un supplément ; les divers suppléments précisent et développent, mais n’ajoutent fondamentalement rien.

D’un point de vue ludique, c’est une autre histoire : le gros défaut de Tigres Volants est qu’il ne propose que de vagues pistes pour y jouer. À la question « que peut-on jouer ? », la réponse traditionnelle est « tout » ; autant dire « rien ».

Ce qui manque, c’est une campagne ; la bonne nouvelle, c’est ce sur quoi je suis en train de travailler, la mauvaise est que ce n’est sans doute pas le genre de campagne dans la gamme a besoin.

Ce n’est pas exactement le genre de réponses qui font plaisir, mais c’est vrai. Je n’ai jamais pensé Tigres Volants dans l’optique d’une gamme et, du coup, ça se voit dans les suppléments, qui partent un peu dans tout les sens : un coup à Copacabana, un saut chez les mercenaires de la Frontière, une visite chez un clan stellaire eyldarin…

Donc, maintenant quoi ? J’ai une campagne qui est en cours d’écriture (Devoir de mémoire), mais qui ne se concentre pas vraiment sur les idées-force de l’univers. Elle reste très terranocentrée et, qui plus est, orientée pour un certain type de personnages, même avec les adaptations que j’y apporte ces temps.

La campagne-lupanar est peut-être en fait plus adaptée : elle fait appel à des personnages venant d’horizons aussi variés que nécessaire, les envoie à travers la Sphère dans un coin paumé, les jette au milieu d’une crise interplanétaire majeure et les confronte également à plein de cultures différentes. En plus, il y a du sexe.

Mais bon, si ça se trouve, la campagne idéale n’est pas encore écrite, ni même conceptualisée et je me berce d’illusions. Laissez-moi encore un peu dans cocon, on verra quand je serai moins fatigué.

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Ko-Fi, sur Liberapay ou sur uTip. Je suis également présent sur Patreon pour des soutiens sur la longue durée.

13 réflexions au sujet de “Quo vadis Tigres Volants ?”

  1. Du point de vue de l’univers, la gamme de Tigres Volants est terminée avec le livre de base : tout est dedans. Certes, on peut délayer la sauce, mais la vérité est qu’il n’y a pas de « trou noir » qui nécessiterait un supplément ; les divers suppléments précisent et développent, mais n’ajoutent fondamentalement rien.

    Je ne suis pas d’accord.

    – L’espace, c’est grand. Au delà de ce pontife, il faut surtout comprendre que “grand”, c’est pas forcément équivalent à “vide”. Enfin, si c’est quand même à peut près le cas en physique, il n’y a pas de raison que ça soit vrais avec TV.
    – L’univers décrit par TV “de base, sans sauce” est vaste mais peut précis. Mentalement, c’est de grande plaines vides et de couleur uniforme. Il y a ça et là des zones plus détaillé, mais il reste beaucoup de décors à peindre.

    Répondre
      • Je ne suis pas entièrement d’accord non plus: Pour un jeu de SF, par exemple, le livre de base ne contiens que très peut de chose qui ne concernent pas la terre. Enfin si, mais 4a reste dans le très vague.

        Ce qui me parait beaucoup plus pertinent comme remarque, c’est celle concernant <>.

        C’est une opinion personnelle, bien sure, mais autant le livre de base me semble une bonne “toile de fond” autant les éléments concrets pour créer un perso, une aventure ou une campagne me semblent absents. C’est pour 4a que j’avais suggéré de faire un zoom avant sur une ville et je pense qu’il faut faire la même chose pour d’autres lieux de la sphère. A mon avis, il te faut: une ville/région de chaque race majeur, une station spatiale, une ville de la FEF (pas forcément dans cet ordre).

        Répondre
      • *fichus système de blog qui fournis pas d’aides sur ses tags*

        Ce qui me parait beaucoup plus pertinent comme remarque, c’est celle concernant .

        devais être

        Ce qui me parait beaucoup plus pertinent comme remarque, c’est celle concernant “que peut-on jouer ?”.

        Répondre
        • À mon avis, c’est tout là le “drame” de Tigres Volants: il manque à l’univers une direction pour les joueurs.

          J’aurais sans doute dû me concentrer sur une approche, quitte à ce qu’elle soit totalement factice, histoire de donner une idée de ce qui est possible de faire. Même si cette approche est quelque chose d’aussi bateau qu’un plan “aventuriers” dans la plus pure tradition D&D.

          Répondre
          • Franchement, je pense que tu n’a jamais réussit à décider si tu voulais vendre TV ou si tu voulais faire un JdR pour toi. C’est pas que ce soit incompatible, mais cela implique des priorités différentes et donc un ordre de sortie différent pour le matériel.

            Ta campagne en est un parfait exemple: elle est très chouette, mais elle représente une déviation du style de jeu “standard” (même toi, tu l’admet en parlant de campagne “pulp”, sous-entendu que le reste du jeu n’est pas forcément orienté “pulp”). C’est un peut comme si la caricature sortais avant l’oeuvre qu’elle parodie: elle peut être de très bonne qualité mais ne sera comprise que par quelque initiés.

            Répondre
  2. Avec les collègues du CA2DSF, on s’est pris la tête quelques fois à propos de TV3. C’est un jeu qui a du potentiel, qui a un univers attachant et des règles à la fois croquantes et pâteuses, et qui a une identité tout de même pas trop décalée par rapport à ce que des consommateurs pourraient s’attendre à avoir dans un jeu de SF. Au fond, il ne manque pas grand chose. Ce que la discussion du 27 avril a mis sur la table, c’est justement ce qu’il nous semble manquer pour en faire un jeu à la hauteur des espérances :
    – que faire des personnages ?
    – comment utiliser l’univers mis à disposition par le jeu ?

    Que faire des personnages ? La question vient de la mode qui consiste à définir à la création d’un jeu quel type de personnage sera mis en avant. Des flics dans COPS, des vampires dans Wampire, des criminels dans Nightprowler, etc. Mais quoi dans TV ? La réponse, finalement, est toute simple : des Aventuriers. Dans TV3, on joue des Aventuriers qui essaient de survivre aux épreuves que l’univers leur balance à la gueule. Il y a un petit coté StarWars ou Firefly très satisfaisant, en dehors du fait que très généralement, les PJ n’ont pas accès à un vaisseau spatial enregistré à leur nom (mais ça, c’est un détail).

    Comment utiliser l’univers de jeu ? Plus difficile à expliquer… Il y a tellement de possibilités, qu’il faudrait faire une sélection drastique. On devrait pouvoir répondre à la question avec une campagne ou deux, avec des types de métiers ou qlq chose comme ça. Je ne pense pas que faire des gros plans sur des mondes en particuliers soit une bonne idée. En fait je serais même convaincu du contraire. Non ce qui serait plus pertinent ce serait probablement d’aborder les aspects auxquels les personnages pourraient être confrontés. Mmh. Je ne sais pas si c’est hyper clair…

    Répondre
      • Il y a trois ans, ça avait déjà été assez difficile de moderniser les règles et discuter par exemple de l’illustration de l’écran (entre autres témoignages archivés sur le forum TV).

        Et en plus, pour ma part, je débutais complètement dans ce genre d’exercice analysatoire, ce qui n’aurait probablement pas donné de meilleurs résultats.

        Je ne prétends pas non plus que nos propositions du 27 avril soient le remède miracle. Il y a peut-être autre chose à dire ou à faire, mais le CA2DSF, responsable devant l’assemblée générale, a choisi avec peine de défendre ces avis. Ca demande de tte façon de se poser deux questions, est-ce que tu as envie de continuer, et est-ce que tu as une idée de ce qui pourrait intéresser le public ?

        Bon, il ne reste plus qu’à digérer.

        Répondre
        • Ce n’était pas un reproche. Bon, un peu, mais pas vraiment; plus une expression de regrets de ma part.

          Pour ma part, oui, j’ai envie de continuer; la question est plutôt de savoir si 2 dés veut continuer (sinon, je continue dans mon coin à coups de PDF et de rançons); quant à ce qui peut intéresser le public, j’entends juste les fans sur le forum, ce qui n’est pas exactement “le public” (on en a vendu quand même plus que ça).

          Je pense qu’à l’aune de ce qu’on a discuté lundi, la campagne lupanar, ou quelque chose d’approchant, est la meilleure solution.

          Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :