Blog à part le retour du remake du reboot reloaded (épisode IV)

Nightwish: Dark Passion Play

Après la sortie d'”Amaranth”, le single sérieusement calibré Top 50, j’avais quelques doutes sur les qualités du nouvel album de Nightwish. Dark Passion Play vient donc de sortir et a assez rapidement dissipé ces doutes: nouvelle chanteuse ou non, Nightwish reste Nightwish — pour le meilleur et pour le pire.

Histoire de mettre les choses au point, le groupe attaque d’emblée avec un boulet de quatorze minutes, dans le plus pur style “Hans Zimmer avec guitares et chanteuse”; la suite est à l’avenant et des morceaux épiques alternent avec des passages plus calmes et, parfois, pseudoceltiques. Comme mentionné, Nightwish reste Nightwish: pas d’une originalité décapsulante, mais efficace.

Ça reste très calibré “pour fans de Nightwish” (qui, de toute façon seront beaucoup trop occupés à s’étriper sur les vertus comparées de Tarja Turunen et Anette Olzon), ce qui m’attriste toujours un peu. J’ai toujours considéré que Nightwish avait un potentiel énorme, gâché par une tendance à céder à la facilité. Ce nouvel album me le confirme.

Tiens, petit gag: l’édition limitée contient un second CD, avec l’intégralité de l’album en version instrumentale. Ça me donne l’impression qu’ils ont tellement peu confiance en leur nouvelle voix qu’ils proposent aux fans une version sans elle…

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Liberapay, sur MyTip ou sur uTip (si vous n'avez pas de sous, uTip propose également de visionner des pubs). Je suis également présent sur Tipeee pour des soutiens sur la longue durée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

2 commentaires sur “Nightwish: Dark Passion Play”

%d blogueurs aiment cette page :