Le film des Simpsons et l’effet South Park

Hier soir, nous sommes allé voir le film des Simpsons. En soi, c’est assez étonnant, car je n’aime pas cette série. Pas que je la déteste, façon Desperate Housewives ou ER, simplement j’ai du mal à rire des gags. Je ne la trouve globalement pas drôle, … (Article incomplet, en attente de reconstitution)

Transformers

Je vais être clair: Transformers est l’archétype du film à pop-corn de l’été. Fort en effets spéciaux, jolies images et grosses explosions, léger en scénario.

On pourrait résumer en disant que c’est l’histoire de deux groupes de robots géants, qui ont la possibilité de se transformer en d’autres objets divers, et qui se frittent parmi pour la possession d’un McGuffin cosmique. Ah, il y a aussi des humains, au milieu, mais c’est accessoire.

Quelque part, on pourrait attendre le pire d’un film dont les acteurs peuvent être qualifiés d’accessoires et, très franchement, ce n’est pas du grand art. Cela dit, c’est du grand divertissement et, qui plus est, un bon gros film de geeks avec une grosse dose de référence pop-culturelles.

Lire plus

Harry Potter et l’Ordre du Phénix

Hier, je suis allé voir Harry Potter et l’Ordre du Phénix. Oui, en français, en plus. Projection spéciale avec pop-corn et menu M*cD* en prime. La honte absolue avec un extra de cholestérol (à la place, je suis allé au St*rb*cks, mais je doute que ce soit beaucoup mieux)… (Article incomplet, en attente de reconstitution)

Nausicaä de la vallée du vent

Nous sommes donc allé, aujourd’hui, voir au ciné Nausicaä de la Vallée du Vent. Attention, chef d’œuvre! En fait, j’aurais tout aussi bien pu dire “Miyazaki”, ça aurait été équivalent, tant cet individu est une sorte de demi-dieu de l’animation. Même en version française, c’est bien; c’est dire!

Après 22 ans d’attente, cet anime sort enfin en salles sous nos latitudes, et ce dans une version restaurée. Il faut peut-être préciser qu’il en a précédemment existé une version bricolée par un sagouin (pour vous donner une idée, c’est le même zigoto qui a “créé” Robotech), qui n’a rien trouvé de mieux que de couper trente minutes et remonter une bonne partie du film, avant de renommer le tout “Les Guerriers du Vent” — ce qui, pour une parabole écolo-pacifiste, est quand même le pompon.

Premier film réalisé par Hayao Miyazaki en “indépendant” (le succès du film donnera naissance au studio Ghibli), on y retrouve à peu près tous les éléments qui figureront dans les films suivants — à commencer par l’héroïne: adolescente, rouquine, sage et têtue à la fois. Comme déjà mentionné, les thèmes pacifistes et environnementalistes (le monde a été détruit par une guerre gigantesque et par la pollution industrielle) forment la trame de l’histoire; j’ai même été surpris de voir mentionné au générique la contribution du WWF.

Lire plus

Jeu de rôle et cinéma sont dans un bateau

L’idée est née, comme une grosse dose d’idées rôlistiques idiotes, sur RPG.net: associer, par le biais d’une affiche, un jeu de rôle et un film. Et, comme la plupart de ces idées rôlistiques idiotes, elle a été reprise par le forum Casus non-officiel. Les résultats sont… comment dire? Très geek. À preuve:

Star Wars III: Revenge of the Sith

Bon, ben j’ai vu le machin. En résumé: meh.

En plus détaillé, j’ai aimé les scènes d’action (pas toutes), les vaisseaux et les décors; j’ai détesté le jeu de certains des acteurs
(Palpatine et Anakin étaient particulièrement pathétiques), les images de synthèses mal intégrées et les efforts souvent désespérés pour faire rentrer le scénario rond dans le trou carré de la continuité.

Un peu plus tard, je suis tombé sur le blog de Richard Pini, co-créateur d’Elfquest, qui dit grosso-modo qu’il n’est pas intéressé par les épisodes 1-3 de Star Wars parce que, fondamentalement, ils n’auraient jamais dû exister. Si Lucas avait réellement eu l’intention première de les faire, il aurait commencé par ça.

Ce que je me suis dit, à la fin de l’épisode 3, c’est que j’aurais tout autant préféré lire le synopsis et avoir une “prequel” qui parle
d’autre chose, genre les origines de l’ordre Jedi et du conflit contre les Sith; le reste, on le sait déjà.

Lire plus

Millennium Actress

Vu hier le DVD de Millennium Actress, de Satoshi Kon. C’est de l’animation japonaise haut de gamme, un film d’une petite heure et demie. Et c’est très, très chouette.

Deux reporters retrouvent une actrice mythique du cinéma japonais, trente ans après son dernier film, et lui font raconter sa vie. Un de deux reporters est un fan de base, qui connaît tout ses films, l’autre est un caméraman jeune et désabusé. Derrière la carrière de l’actrice, un secret, une quête et soixante ans d’histoire du Japon.

Lire plus

Interstella 5555, ou: “Je hais Daft Punk”

Daft Punk, je vous hais!

Vous m’avez volé mon rêve d’enfant.

Case in point: Interstella 5555. Une histoire d’un groupe de rock extra-terrestre qui arrive sur Terre, en dessin animés japonais, illustré et réalisé par un des maîtres du genre: Leiji Matsumoto (Albator). Le tout est un clip video d’une heure, sur la musique de — vous l’aurez deviné — Daft Punk.

Le problème, c’est que ces salauds m’ont piqué l’idée originelle de Tigres Volants!

C’est vrai, quoi: il y a très longtemps, dans une lointaine galaxie qui connaissait encore le plein-emploi, le communisme et les montres pas-à-quartz, je regardais GoldorakLa Bataille des Planètes et Starblazer (en italien). Oui, je sais: à la réflexion, j’ai un peu honte. Mais c’était tout ce qu’il y avait… Notez qu’à l’époque, je trouvais ça bien, mais nul: le dessin me plaisait, les vaisseaux étaient chouettes, mais les personnages des neuneus et les histoires minables.

Lire plus

Bag of Tricks: Spiderman vs. Shelob

So there was a porcupine tree, frogs and princes, adventurers in Middle-Earth, Nazi Uebersoldaten and some nerd in a red and blue costume. Oh, and Mister Garibaldi, too.

Quite a packed week-end, I tell you!

Last week-end, I bought Stars Die, the latest from Porcupine Tree. “Latest” may not be the best way to describe it, as it’s a compilation of their early efforts. I don’t know how it compares to what they do now, as it’s the first Porcupine disc I get, but I kinda like it. Porcupine Tree can be labeled as progressive rock, the kind of music you never hear all the time on the Radio. The two-disc set packs a weird cross between early Peter Gabriel, Pink Floyd and Ozric Tentacles. Mostly instrumental, with some pieces over ten minutes. Gotta find some more!

Lire plus

Bag of Tricks: Get out of my Head!

I love anime, and I love my girlfriend too. But sometimes I feel like I could yell, kill her and then hurl my DVD player out of the second-story window.

The reason: soundtrack.

Now I understand that J-Pop (that’s Japanese Pop, I believe) is not something for everyone. People dig it, my girlfriend dig it (heck, she’s one inch away — in the wrong direction — from going all karaoke during credits) and I don’t.

Lire plus

Bag of Tricks: A Room Full of This

A little bit of music, a little bit of movies, a pich of animes and a few facts of life.

All this in this new selection from the Bag of Tricks.

And more…

So there was this Star Wars: Attack of the Clones review I was talking about last time. I had the whole of today to think about it and realised that everyone and his dog probably saw it already. But then, when did that ever stop me from making a fool of myself?

Lire plus

Bag of Tricks: Enter the Spriggan

OK, first review then, more or less. I’ll start with an anime: Spriggan (or “The Spriggan”).

I’ve been waiting for this one for a long time, salivating in front of the ADV trailer. Finally it’s here, and I’m stuck with a severe case of trailer withdrawal syndrome.

You know the feeling: you watch a trailer and think: “Wow, all this action! It must be a very cool movie…” And when you eventually watch said movie, you realise all the great action scenes were in the trailer and the rest of the movie is a lot of filler stuff and second-rate action. This is especially aggravating when you wait about one year after first watching the trailer!

Now, Spriggan left me with that kind of feeling. Not the worst offender in that category I ever encountered, but bad enough. But then, trailers have a tendency to reinforce action scene by editing the scenes in very short, MTV-clip-like fashion. This said, it’s not a bad anime; I would rate it around my top 20% (i.e. if I’ve seen 100 animes, this one is among the 20 best).

Animation is very smooth, with a bit of CGI (not always well-integrated, but OK). Quite a few neat “camera” effects (you’ll know it when you see it) and really frantic action scenes; the chase/fight inside Istambul’s market is very impressive.

Lire plus