Astérix: Le Secret de la potion magique

C’est en train de devenir une tradition de Noël: la séance de ciné le soir du 24 décembre. Pour le coup, ma dame et moi avons même vu deux films à la suite, le premier étant Astérix: Le Secret de la potion magique, dessin animé réalisé par Alexandre Astier et Louis Clichy.

L’histoire commence avec le druide Panoramix, qui, après une mauvaise chute, se rend compte qu’il n’est pas éternel et décide de transmettre le secret de la potion magique qui rend invincible à un jeune druide.

Oui, mais lequel? À la suite d’un micmac avec le Conseil des Druides dans la Forêt des Carnutes, le druide doit partir faire le tour de Gaule à la recherche dudit successeur.

Sauf que, d’une part, tous les hommes du village décident de l’accompagner dans sa quête et, d’autre part, Sulfurix, un rival de Panoramix, a décidé de lui voler sa formule pour la vendre aux Romains. Ah oui, et il a un pied cassé, aussi.

Sans trop de surprise, on retrouve la patte d’Alexandre Astier: une bonne partie des voix viennent des acteurs de Kaamelott; François Morel et Lionnel Astier, respectivement Ordralfabetix et Cetautomatix, forment d’ailleurs un duo très kaamelottien et plusieurs séquences sont tout à fait dans l’esprit de la série.

On a également des gags visuels très réussis et des très belles trouvailles visuelles. L’animation est fluide. Par contre, je trouve que les visuels des personnages, tirant trop sur le look “patate” typique de la bande dessinée et avec une texture pas très fine (surtout sur les gros plans), s’accordent mal avec les décors, plus léchés.

De plus, entre un ton qui hésite entre un spectacle pour les enfants ou pour les parents sans arriver à l’alchimie et un rythme par moments laborieux, il n’est pas aussi prenant qu’il devrait l’être.

Astérix: Le Secret de la potion magique est donc un film plutôt sympathique, qui réserve de bons, voire de très bons moments, mais que je n’ai pas trouvé complètement enthousiasmant. Ce n’est pas Mission Cléopatre, mais ce n’est pas non plus le ratage des autres films (mis à part Le Domaine des Dieux, que je n’ai pas encore vu).

Bonus: la bande-annonce

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Ko-Fi, sur Liberapay ou sur uTip. Je suis également présent sur Patreon pour des soutiens sur la longue durée.

9 réflexions au sujet de “Astérix: Le Secret de la potion magique”

  1. Le domaine des dieux était sympa…il faut dire qu’il fallait relever le niveau. Mission Cléopâtre a mal vieilli à la revision, je trouve car c’est un humour générationnel. Je verrai celui là plus tard, au chaud car il y a d’autres sorties. Le Grinch était pas mal avec un goût de despicable…

    Répondre
    • On se faisait la réflexion qu’il y a sans doute pas mal de gags de Mission Cléopâtre qui seront incompréhensibles dans trente ans (“Itineris, je te capte pas”), mais il me semble qu’il y a pas mal de trucs visuels qui devraient encore tenir la route.

      Et puis bon, relever le niveau après Astérix et Obélix: Au service de Sa majesté, ce n’était pas très dur. 😉

      Répondre
          • “Les Jeux Olympiques” a souffert de leur producteur, courant après le pognon dans toute l’Europe, et donc de scènes sans queue ni tête seulement pour placer un-e acteurice de telle ou telle nationalité pour satisfaire les partenaires… sans compter sur le reste, dont des acteurs qui sont venus cachetonner en s’en foutant. (hint : plus le nom pèse…)

            “Le Domaine des Dieux” est àma une des meilleures adaptations animées d’Astérix, à concurrence avec “Astérix et Cléopâtre.”
            Chronique en cours de rédaction. 😉

            Répondre
            • “Au service de Sa Majesté”, c’est un des rares films que j’ai lâché en route (vu à la télé, heureusement). Après trente minutes, un seul gag m’a fait vaguement sourire. Le reste était moche et pas drôle.

              Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :