Les restes du samedi: Jusska / Oceans of Slumber / The Kovenant

Jusska / Oceans of Slumber / The Kovenant

Bon, c’est les vacances, donc on mange léger et les restes du samedi sont, par conséquent, un poil brefs aussi: seul deux albums – deux EP, plutôt – à signaler: Jusska, et Oceans of Slumber. Ah, et un truc bizarre aussi, The Kovenant.

TesseracT: Odyssey

TesseracT: Odyssey

Alors que Polaris, le nouvel album studio du groupe de métal progressif britannique TesseracT, est sorti (je vous en parle bientôt), j’ai enfin pu mettre la main sur Odyssey, leur album live – sorti sous le titre Odyssey/Scala, Scala étant le titre du DVD qui va avec. Il reproduit assez fidèlement l’expérience en concert que j’ai pu avoir et ce n’est pas une bonne nouvelle.

 

Monuments: The Amanuensis

Monuments: The Amanuensis

Le nouvel album de Monuments, intitulé The Amanuensis, est une bonne nouvelle pour ceux qui, comme moi, avaient flashé sur TesseracT: visiblement, la notion de “djent mélodique” n’est pas seulement une facétie d’un seul groupe, puisque cet album s’en rapproche manifestement. Ce n’est pas très étonnant que les deux groupes sont nés d’une même origine, un groupe nommé Fellsilent.

 

Navene K/Animals as Leaders/TesseracT à Genève

Premier des Concerts Que J’Attendais Depuis Des Années de la semaine, la sortie d’hier soir m’emmène en terres connues, à savoir L’Usine de Genève où se déroule le concert de TesseracT, accompagnés par Animals As Leaders et Navene K. Rappel: TesseracT, c’est mon album de l’année 2013 avec Altered State; Animals As Leaders, c’est pas mal non plus dans le genre virtuoses déjantés et Navene K, c’est… ah ben ça, je ne sais pas ce que c’est. Tout arrive.

Jambalaya Window and the Midwest Lover: Ambivalent

Je ne sais pas comment fait Jean-Christophe, de Neoprog, pour dégoter des trucs aussi improbables que ce Ambivalent, signé Jambalaya Window and the Midwest Lover, mais je dois avouer ne pas avoir grand-chose à redire sur ce genre de découverte, surtout que c’est gratuit (truc à ne pas rajouter: “mais ça les vaut!”).

TesseracT: Altered State

Les Anglais de TesseracT étaient sur ma liste des groupes à surveiller de près depuis One, leur impressionnant mais foutraque premier album. Altered State, qui vient de sortir, confirme que, dans le petit monde parfois un peu étriqué du rock et du métal progressif, il est possible de sortir des sentiers battus et produire quelque chose de neuf.

Le métal progressif de TesseracT s’apparente beaucoup aux formes les plus mélodiques du djent (le style lancé par Messhugah); en fait, cet album me rappelle beaucoup le très impressionnant Februus de Uneven Structure, mais en plus mélodique.

Lire plus

Monuments: Gnosis

Tiens, pour changer, un album difficile à chroniquer… Dans le cas présent, Gnosis, du groupe britannique Monuments, la difficulté vient du fait que c’est du djent, un genre de métal progressif ultra-technique et limite hystérique dont je ne raffole en général pas (il y a des exceptions, comme Februus, de Uneven Structure).

En général, le djent se caractérise par des riffs de guitare et de basse qui donnent l’impression que les musiciens tabassent leur instrument à la barre à mine et un chanteur qui hurle. Dans le cas de Monuments, on ajoute à cette recette des chants clairs et des claviers qui survolent un peu tout ça, comme un drone de surveillance survolerait une émeute urbaine (je trouve d’ailleurs l’ambiance musicale qui se dégage de cet album très cyberpunk).

Lire plus

Animals As Leaders: Weightless

Les suites sont souvent moins bonnes que les originaux, c’est entendu. Pourtant, Weightless, deuxième album de Animals As Leaders mérite qu’on s’y intéresse, car le moins qu’on puisse dire du métal progressif instrumental de ce trio de Washington, c’est qu’il est plutôt original.

Je vous avais déjà parlé de ce groupe pour son premier album éponyme, avec son côté ultra-technique. Weightless reprend un peu les mêmes principes, mais en se rapprochant de tendances post-rock et électro. Même si ça a pas mal de points communs avec le djent, c’est cependant bien plus mélodique et accessible que leurs collègues de Periphery, par exemple.

Lire plus

Periphery

Vous vous êtes sans doute aperçu que, dans ma quête insatiable pour des sonorités nouvelles et originales, tel un Indiana Jones du rock progressif (j’ai parfois d’ailleurs l’impression d’avoir le même âge qu’Harrison Ford dans le dernier; si je me cache un jour dans un frigo, vous saurez pourquoi), je m’aventure près de frontières dangereuses.

Periphery, groupe américain de métal progressif, fait partie des arpenteurs de ces marches mal explorées, aux confins du métal le plus extrême, entre djent, death métal progressif et métal progressif.

Lire plus