Quel avenir pour Flattr?

Depuis le temps que j’en parle, entre mes bilans mensuels ou divers articles sur le financement participatif, vous devez savoir que je suis un fan de Flattr, le système de micro-dons créé par des anciens ingénieurs de The Pirate Bay pour tenter de répondre à la question du paiement des créateurs sur Internet.

Mon intérêt pour Flattr, qui se situe quelque part entre le zèle évangélisateur (je fais même partie des “Flattr Ambassadors”) et la fanboyerie pure et simple, ne m’empêche pas d’avoir quelques soucis pour l’avenir de cet outil, lesdits soucis s’étant récemment matérialisés sous la forme d’un tweet et d’un commentaire de Saint Epondyle:

Si le commentaire tient un peu de la boutade, il ne résonne pas moins douloureusement. Ces derniers mois, j’ai vu pas mal de sites abandonner ou restreindre l’usage de Flattr sur leurs pages: Numerama a cessé de l’utiliser, citant des questions de logistique comptable, Reflets n’a plus qu’un seul bouton pour tout le site, abandonnant les flattrs par articles et, plus récemment, Korben a également fait de même.

À la lumière de ces exemples, j’ai l’impression que l’usage de Flattr est en net recul depuis quelques mois. De plus, Flattr lui-même est en plein travaux depuis maintenant plusieurs mois, avec des effets secondaires pas très favorables à son développement: plusieurs outils sur le site, comme les notifications, ont cessé de fonctionner – ou le font de façon erratique.

Pour ne rien arranger, l’équipe Flattr communique peu sur l’avancement des travaux: les notes de blog se succèdent à un rythme peu soutenu (quatre depuis juin 2014) et, de temps en temps, tout le blog disparaît des écrans pendant plusieurs heures, voire plusieurs jours.

Je ne veux pas trop blâmer l’équipe Flattr, qui a visiblement fort à faire avec ce qui ressemble beaucoup à une refonte majeure, mais cette conjonction arrive à un fort mauvais moment et je crains fort que, lorsqu’elle sera terminée, ce sera trop tard. Et non seulement pour Flattr, mais pour le principe du micropaiement en général.

Je suis sans doute un peu pessimiste, mais j’ai l’impression qu’on est en train de rater une occasion en or de prouver à tous les industriels de la culture et à leurs séides que des créateurs peuvent vivre de leur art avec l’aide de leur public.

Certes, des outils comme Patreon/Tipeee ont également leur mot à dire, mais ils ne sont pas simples à mettre en place. Et ChangeTip, s’il s’approche d’un confort d’utilisation optimal, implique du Bitcoin, ce qui est à la fois discutable éthiquement et loin d’être facile à mettre en place.

Loin de moi l’idée d’enterrer Flattr là, maintenant, tout de suite. Déjà, je doute fort que mon niveau d’influence soit suffisant pour tuer quoi que ce soit de plus conséquent que le moucheron qui me tourne autour depuis dix minutes. D’autre part, je reste persuadé que Flattr a de l’avenir et que ses créateurs ne demandent qu’à finir cette refonte et nous déchirer le cerveau avec la nouvelle version.

J’espère juste qu’ils sauront le faire avant que je me retrouve le dernier des Mohicans, à passer un coup de balai et éteindre la lumière avant de partir.

Pour soutenir Blog à part / Erdorin:

Blog à part est un blog sans publicité. Son contenu est distribué sous licence Creative Commons (CC-BY).

Si vous souhaitez me soutenir, vous pouvez me faire des micro-dons sur Flattr, sur Liberapay, sur MyTip ou sur uTip (si vous n'avez pas de sous, uTip propose également de visionner des pubs). Je suis également présent sur Tipeee pour des soutiens sur la longue durée.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

6 commentaires sur “Quel avenir pour Flattr?”

%d blogueurs aiment cette page :